Péage – Abdoulaye Daouda Diallo approuve le «diktat» d’Eiffage

Actualité

 

iGFM – (Dakar) Le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement a estimé normale la nouvelle réglementation sur l’autoroute à péage imposée aux usagers. Selon Abdoulaye Daouda Diallo, cette décision amènera à respecter le jeu établi et éviter de créer des problèmes sur l’autoroute.

On attendait une solution des autorités par rapport aux nouveaux règlements de police et d’exploitation de l’autoroute à péage ? consistant à imposer aux usagers qui empruntent les voies Rapido, sans avoir assez de crédit, de payer la somme de 5000 FCfa comme sanction. Mais le Gouvernement du Sénégal a approuvé la nouvelle réglementation de l’entreprise Eiffage imposée aux usagers. Le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement la trouve normale, jugeant pour certains usagers de se permettre certaines pratiques sur l’autoroute à péage. Abdoulaye Daouda Diallo : «Il s’agit tout simplement, d’une sanction. Parce que quand la personne, dans une autoroute qu’elle doit payer, ne passe pas là où ceux qui n’ont pas de crédit suffisant pour passer le péage passe, ou alors se mette dans des couloirs qui sont destinés à ceux-là qui ont déjà le prépayé, nécessairement, ce sont des sanctions qui sont appliquées. Une sanction, c’est une sanction. Les gens ne doivent pas se mettre dans des situations de faute.» Présidant l’atelier de lancement de la cellule genre de son ministère, Abdoulaye Daouda Diallo estime que les usagers doivent respecter le jeu établi pour éviter des problèmes. «Si on respecte le jeu qui est établi, il ne devrait pas y avoir de problèmes. Une personne qui est sûre de pouvoir être sanctionnée, parce qu’elle est en faute, ne devrait pas travailler à être dans ces conditions-là», a-t-il expliqué.

Le ministre des Infrastructures, des transports terrestres est revenu, par ailleurs, sur la mesure interdisant les transports interurbains de rouler au delà de 22 heures. Abdoulaye Daouda Diallo est d’avis que cette mesure participe à la lutte contre le phénomène des accidents récurrents. «Ce matin (hier, ndlr) d’ailleurs, le chef de l’Etat l’a encore rappelé. Il nous instruit de voir ensemble pour le secteur du transport, comment travailler à réduire de façon drastique, les accidents. Nous pensons que l’une des mesures importantes est d’éviter de voyager la nuit. Parce que nos routes ne sont pas éclairées, ensuite on a un parc extrêmement vieux», a-t-il fait savoir, non sans annoncer que des discussions sont entamées avec les acteurs concernés pour pouvoir trouver des solutions durables.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT