Porokhane : Les détails de l’audience entre le Khalife des mourides et Sokhna Aïda Diallo

Actualité/Société

IGFM – Sokhna Aïda Diallo a été introduite «par effraction» dans la cour du Khalife à Porokhane, mercredi dernier entre 19H30 et 20H30. Une audience tenue secrète jusque-là. Cette visite de la veuve de Cheikh Béthio Thioune au Khalife a soulevé un tollé indisposant Serigne Modou Rokhaya Mbacké, son interlocuteur, à faire des précisions.

«Chassée» de Touba et Ngabou après le grand tollé créé après le Grand Magal de Touba, Sokhna Aïda Diallo, veuve de Cheikh Béthio, semble revenir en force. Alors que le Khalife l’avait jetée à la poubelle et que plusieurs proches de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké l’avaient rayée de leur liste, Sokhna Aïda Diallo comptent sur certains proches du Khalife général des mourides, dont Serigne Modou Rokhaya Mbacké, pour revenir. En force. C’est d’ailleurs ce dernier qui a arrangé l’audience entre Serigne Mountakha et Sokhna Aïda Diallo à Porokhane où séjourne le guide des mourides. Une audience tenue secrète jusque-là.

Des personnes proches de l’entourage du khalife reviennent sur les détails près de cette rencontre. Elles attestent que c’est par la porte située au côté ouest que la délégation de Aïda Diallo, conduite par Serigne Mame Mbaye Niang, est passée pour accéder dans la cour du khalife. A peine la dizaine de personnes composant la délégation franchit furtivement les marches de l’escalier qui mènent vers le salon du marabout que les lumières sont automatiquement éteintes, installant le peu d’individus encore présents sur les lieux dans une obscurité totale.

Un nommé Madické, proposé ce jour-là au chant des «khassaïdes» dans la cour du khalife, a même été contraint de vider les lieux. C’est bien après l’audience que les chambellans et autres membres de l’entourage du khalife ont été informés de la venue de Sokhna Aïda Diallo à Porokhane. La veuve de Cheikh Béthio Thioune, par la voix de Mame Mbaye Niang, lui a transmis son ziar avant de lui renouveler ses prières. Elle lui a remis 30 tonnes de riz et une enveloppe de 10 millions de FCfa en guise de contribution à l’organisation du Magal de Porokhane prévu le 05 mars prochain.

Se félicitant de ce geste de générosité, Serigne Mountakha en a profité pour rappeler à l’endroit de Aïda Diallo ceci : «Vous m’aviez manifesté votre disponibilité à vous repentir et à vous engager à ne plus poser d’actes qui vont à l’encontre des enseignements de l’Islam, nous avions accepté volontiers vos excuses tout en espérant qu’elles soient sincères et que vous allez vous conformer aux enseignements de l’Islam. Je vous exhorte au respect strict de ces recommandations qui ne vous feront que du bien. Inspirez-vous de Sokhna Diarra Bousso qui repose ici et dont la célébration de son Magal reste l’une des raisons qui vous a amenée aujourd’hui à Porokhane», dira Serigne Mountakha à l’endroit de Sokhna Aïda Diallo.

Les aveux de Serigne Modou Rokhaya Mbacké

«C’est sur mon invitation que Aïda Diallo est venue à Porokhane. Sokhna Baly n’a rien à voir dans cette visite, personne d’autre non plus. Ce qui m’a poussé à la faire venir auprès du Khalife, c’est pour lui éviter le scénario de Idrissa Seck lors de la polémique entre Bakka et Makka. Je m’étais porté volontaire jusqu’à l’amener auprès du khalife et les réconcilier.  L’autre raison, c’est que je fais partie de ceux qui pensent qu’on ne doit pas agir dans le sens d’entretenir un malentendu entre le khalife et des personnes. Au contraire, nous devons faire de sorte que les gens aient accès au khalife comme ça il pourra au besoin les instruire ou les interdire de faire ou de ne pas faire telle ou telle chose. Ma posture m’oblige à faire du bien et non le contraire. Ils sont nombreux, les hauts placés de la communauté mouride qui viennent montrer au khalife des vidéos à travers lesquelles Sokhna Aida Diallo ne se comporte pas comme il le voulait. Me concernant, avant de décider de l’amener ici dans le domicile du khalife, je suis allé la rencontrer, je les ai infiltrés pendant un long moment et j’ai pu connaître beaucoup de leur façon de vivre et leurs comportements.

C’est à partir de ce moment que Sokhna Aïda Diallo m’a manifesté son intention d’effectuer un ziar auprès de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké et à l’occasion, lui présenter ses excuses. Car elle ne veut pas que ses actions soient entachées. C’est la raison pour laquelle je l’ai invitée ici à Porokhane. Mais celui qui me connaît sait que je ne me mêle pas des futilités ou des conneries. Je suis d’un tempérament bouillant, raison pour laquelle avant d’entamer une quelconque action, je réfléchis mille fois. Tout individu que vous verrez devant le khalife sur mon invitation, sachez que c’est dans le souci de l’aider que je le fais. Je ne connaissais pas Sokhna Aïda Diallo, mais ce sont des dignitaires qui sont venus à Touba montrer au khalife des vidéos et lui faire cas des actes qu’elle a posés. Ce sont les individus qui sont dans l’entourage du Khahife qui divulguent les informations. Moi je ne m’en cache pas, la dame je l’ai filée. On me l’a recommandé et je l’ai suivie jusque chez-elle.

J’ai même impliqué des commissaires de police dans mes investigations qui l’ont infiltrée jusqu’à la cerner totalement. Connaître son mode de vie et surveiller ses moindres déplacements et ses activités avant de m’engager à discuter avec elle. Mon souhait est de réconcilier un jour Serigne Saliou Thioune et Sokhna Aïda Diallo, mais toute chose à son temps. Le Khalife est animé par ce sentiment de les réunir un jour mais il y a toujours des individus qui s’y opposent catégoriquement. L’argent que Sokhna Aïda Diallo m’a remis à sa sortie d’audience avec Serigne Mountakha, je l’ai distribué aux proches du khalife.»

EL-H ABDOULAYE BAMBA SALL