Pourquoi et comment Mimi Touré a été déchue de son poste de député...?

mercredi 25 janvier 2023 • 1868 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 semaines Taille

Pourquoi et comment Mimi Touré a été déchue de son poste de député...?

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) L’ex Premier ministre, Aminata Touré, tête de liste majoritaire de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) aux élections législatives du 31 Juillet 2022, a été déchue ce mardi de son poste de député. Le bureau de l’Assemblée nationale s’est réuni en urgence pour statuer sur son cas, avant de valider sa déchéance.

Depuis que l’ex Premier ministre a décidé de quitter la coalition présidentielle BBY à l’Assemblée nationale pour rejoindre l’opposition parlementaire, ses jours à l’hémicycle étaient comptés. En effet, dans l’article 60 de la Constitution du Sénégal, alinéa 4 , il est prévu un tel cas de figure. « Tout député qui démissionne de son parti en cours de législature est automatiquement déchu de son mandat. Il est remplacé dans les conditions déterminées par une loi organique » stipule ledit article.

PUBLICITÉ


Le bureau de l’Assemblée nationale convoqué en urgence pour statuer sur le cas Mimi Touré et prendre la décision qui s’impose conformément à la loi, entre dans le cadre normal des choses.

PUBLICITÉ


Vu le rapport de force à l’Assemblée nationale, le vote de sa « déchéance » ne devrait pas passer comme lettre à la poste, si les députés de la coalition présidentielle membre du bureau n’avaient pas eu le soutien de la coalition Wallu-Sénégal, du Parti démocratique sénégalais (PDS) de l’ancien président Me Abdoulaye Wade.


Selon le député de la coalition présidentielle, Abdou Mbow: « dix membres du bureau ont voté pour » la déchéance du mandat d’Aminata Touré, « y compris des membres de la coalition d’opposition Wallu » Sénégal de l’ancien président Abdoulaye Wade, et « six ont voté contre ».


Le président du groupe parlementaire Wallu-Sénégal, Mamadou Lamine Thiam explique pourquoi, ils ont voté pour la déchéance de Mimi Touré:  » Quand le Président Abdoulaye Wade avait introduit dans la Constitution l’article 60, c’était pour que les députés élus par leur parti ou leur coalition puissent rester pour arrêter la saignée des parlementaires. Désormais, le député ne peut pas quitter son groupe parlementaire au profit d’un autre.» a-t-il soutenu dans les colonnes du quotidien sénégalais, l’Observateur.


Avant de poursuivre: «Quand nous avions eu ce même problème avec Mbaye Ndiaye et Moustapha Cissé Lô, nous avions demandé à l’Assemblée nationale de les remplacer. C’est la même chose. Aujourd’hui tout le monde sait que Mimi Touré a quitté le groupe Benno Bokk Yakaar pour être députée non-inscrite. C’est de la démagogie que de dire qu’elle n’a pas quitté le Benno. Donc si cette coalition demande qu’on la remplace nous n’avons pas de problème avec ça.»


Pour rappel,  Mme Aminata Touré, dite Mimi était la tête de liste de la majorité pour les législatives du 31 juillet 2022. Après la victoire de sa coalition, elle a décidé de quitter le groupe Benno Bokk Yakaar pour contester le choix porté par son désormais ex-parti, sur M. Amadou Mame Diop pour être au perchoir. Un poste qu’elle estimait lui revenir en tant que tête de liste, en plus de lui avoir été promis par le président du parti APR (Alliance pour la République), Macky Sall.


Elle avait alors claqué la porte du groupe parlementaire Benno Bokk Yakkar et ouvert les hostilités contre le président Macky Sall et son projet supposé de briguer une 3e candidature pour l’élection présidentielle de 2024.


Réagissant à la nouvelle de sa déchéance, Mme Aminata Touré se dit : « déterminée à poursuivre son combat pour la démocratie et contre une tentative de troisième mandat ».


Harouna FALL

Cet article a été ouvert 1868 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial