igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Pourquoi le Khalife des mourides a démis le chef de village de Touba

Société

IGFM-Le Khalife général de Touba, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, vient de mettre fin aux fonctions du chef de village de Touba-Mosquée. Il a entériné, hier, la décision prise par Serigne Sidy Mbacké Abdou Lahat, révoquant Abdou Lahat Diakhaté. Ce, suite à sa dualité avec Abdou Lahat Kâ, maire de la commune de Touba.La dualité entre Abdou Lahat Diakhaté, chef du village de Touba-Mosquée, et Abdou Lahat Kâ, maire de ladite commune, se conjugue désormais au passé. Le Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a entériné hier la décision prise par Serigne Sidy Mbacké Abdou Lahat mettant fin aux fonctions du chef de village de Touba-Mosquée. Le porte-parole du Khalife, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, a lui aussi été informé de cette décision, via un émissaire de Serigne Sidy Mbacké. Par delà, un terme a été mis à cette cacophonie entre les deux “Lahat” accentuée ces derniers jours, lors du lancement du parrainage dans la cité religieuse. Conviant hier ses deux talibés, vers 16 heures, à  la résidence Serigne Abdou Lahat, sise en face de la Grande Mosquée, en présence de son jeune frère, Serigne Mahmadane Mbacké, de Cheikh Mbaye, secrétaire particuliers du ci-devant chef de village de Touba-Mosquée,  le «Djeuwrigne» de la communauté mouride, Serigne Sidy Mbacké Abdou Lahat a  sévèrement recadré et remis à sa place le chef du village de Touba-Mosquée, Abdou Lahat Diakhaté. Ce, avant de lui notifier, séance tenante, sa révocation de son poste. Au cours de  cette rencontre restreinte, renseigne notre source, Serigne Sidy Mbacké en a profité pour mettre fin à  la dualité entre Lahat Diakhaté et Lahat Kâ qui sont tous les deux ses talibés et lui sont redevables de leurs postes respectifs de chef de village et maire de Touba. Notre source révèle que Serigne Sidy Mbacké, très en colère, s’est adressé au chef de village dans un ton menaçant en lui intimant l’ordre de ne plus agir ou parler au nom des chefs de village. «Désormais, les chefs de village ne sont plus sous vos ordres. Arrêtez, à partir d’aujourd’hui, de les parler. Tous les chefs de village sont, à compter d’aujourd’hui, provisoirement sous les ordres du maire», a-t-il fait savoir à Abdou Lahat Diakhaté. Comme pour donner forme à sa décision surprenante, le marabout a recommandé au Secrétaire particuliers, Cheikh Mbaye, de considérer, lui aussi, désormais comme son unique interlocuteur et chef, Abdou Lahat Kâ, maire de Touba. Et comme si cela ne suffisait pas, Serigne Sidy Mbacké Abdou Lahat a invité, séance tenante, Abdou Lahat Diakhaté à lui faire rapidement la situation financière des 5% représentant la ristourne sur les parcelles vendues à Touba. Une somme estimée présentement, selon notre interlocuteur, à plus de 50 millions de FCfa. Injonction lui a été faite de rembourser également l’intégralité de l’argent, en suivant une date que le désormais ex-chef de village de Touba-Mosquée a lui-même fixée après qu’il a promis de vendre certains de ses biens pour honorer son engament. Serigne Sidy a continué à descendre son talibé de chef de village : «Je suis au courant de toutes les manœuvres que vous avez faites. Je vous ai averti à plusieurs reprises. Cette fois-ci, ma décision est irréversible. Je ne peux plus cheminer avec un homme de votre calibre», a indiqué Serigne Sidy qui compte, dans les prochains jours, réunir les chefs de village de Touba pour  porter l’information à leur connaissance.  Autre grief mentionné par le marabout à l’endroit de Abdou Lahat Diakhaté, avant de lever la séance, c’est ce crédit de centaine de millions de francs Cfa que son “protégé” a contracté au niveau d’une banque de la place et qui a été notifié au Khalife général des mourides par la gérante de ladite boîte, en plus d’une dilapidation de plusieurs terrains à cheval entre Touba et Mbacké.

Pour rappel, l’Association des chefs de village de Touba- Mosquée a volé en éclats et fait naître deux camps ces derniers jours : celui piloté par le maire de la ville, Abdou Lahat Kâ, et un second camp sous le contrôle du chef de village Abdou Lahat Diakhaté. La division a été manifeste lors de la réunion conjointe des 75 Chefs de village convoqués par les deux mastodontes le même jour et à la même heure sur deux lieux différents pour un objectif commun : la collecte de parrains pour le compte du candidat de Benno bokk yakaar (Bby), Macky Sall. Le premier magistrat de la ville avait choisi pour cadre la Salle de délibération de la commune, alors que le chef de village de Touba-Mosquée, lui, avait tenu sa rencontre avec ses alliés, à son siège de «Gare bou Ndaw». De cette scission, le maire de Touba semblait frapper un grand coup. En effet, Abdou Lahat Kâ était parvenu à enrôler les 70 et 02 représentants de chefs de village sur les 75 membres que compte l’association des chefs de village de Touba. Le chef de village de Touba-Mosquée, nouvellement nommé Conseiller économique, social et environnemental, quant à lui, s’était contenté du reste du groupe pour délivrer son message quasiment identique à celui de son collègue maire. Une dualité de talibés se réclamant d’un même marabout, Serigne Sidy Mbacké Abdou Lahat, qui semble avoir marre de cette situation. Il vient ainsi de sortir le bâton pour mettre fin à cette cacophonie.

L’observateur

 

3 Comments

  1. Vous faites amalgame, ce n’est pas le Khalif mais son bras droit.
    Cette Articles n’est pas cohérent tantôt vous parlez du khalif tantôt vous parlez de son bras droit

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT