Premier League : Mané et Liverpool peinent à battre Newcastle

samedi 24 avril 2021 • 390 lectures • 0 commentaires

Sport 3 semaines Taille

Premier League : Mané et Liverpool peinent à battre Newcastle

Rapidement devant grâce à Mohamed Salah, Liverpool a retrouvé en l'espace d'une mi-temps sa capacité à imposer un jeu décousu et un rythme infernal à son adversaire, mais a longtemps manqué de réussite et a encore souffert sur les transitions défensives. Les Reds se sont ensuite montrés plus calculateurs, avant de peu à peu sombrer en fin de match. Joe Willock a finalement arraché le point du match nul.

Fini les bavardages et place au terrain. C’étaient les grandes lignes du discours de Trent Alexander-Arnold avant ce match. Après une semaine bien agitée en coulisses, avec une opposition idéologique entre la direction des Reds et son coach, ses joueurs et ses supporters au sujet de la Super League, Liverpool se devait de l’emporter sur sa pelouse cet après-midi. Pour balayer d’un revers de main ces mauvais souvenirs d’abord, et surtout prouver que le club n’a pas besoin d’une ligue fermée pour jouer les premiers rôles en Europe. Car c’est tout l’enjeu de cette fin de saison pour les pensionnaires d’Anfield, tenus en échec lundi à Leeds (1-1) et septièmes à deux points de la quatrième place de Premier League avant cette partie. Une semaine avant le Derby of England de dimanche prochain à Old Trafford et alors que West Ham et Chelsea croisent le fer à 18h30, l’équipe de Jürgen Klopp devait se replacer dans la course à la Ligue des champions.


Installé dans un 4-2-3-1 avec ses quatre têtes offensives titulaires, Liverpool faisait le pari du déséquilibre. Un choix rapidement payant. Sadio Mané, côté gauche, lâchait un centre de son mauvais pied dans la surface de Newcastle, que Ciaran Clark prolongeait au second poteau, où Mohamed Salah faisait le tour de Matt Ritchie avec un contrôle pied gauche merveilleux, avant d’enchaîner avec une frappe en force du même pied (1-0, 3e) ! Nerveux et plein de réussite, la recette du succès des Reds. Mais on efface pas tous les maux d'une équipe en un claquement de doigt et la défense des locaux faisait preuve d'une naïveté confondante. C'est ainsi que Sean Longstaff filait dans la profondeur plein axe, en profitant d'un alignement douteux d'Ozan Kabak, avant de buter sur Alisson, la faute à un premier contrôle médiocre (20e).


Après la vitesse, vient la précipitation


Bis repetita quelques instants plus tard, quand Allan Saint-Maximin déclenchait une nouvelle transition rapide et voulait tirer parti d'un placement étrange de Kabak pour rechercher Joelinton devant... c'était sans compter sur Miguel Almirón qui venait gêner son partenaire d'attaque en faisant le même appel (26e). Le match était décousu et Clark se trouait totalement sur une relance qui offrait à Mané un 4 contre 1 à négocier, mais Diogo Jota ne cadrait pas (29e). Saint-Maximin s'échappait encore, en résistant à Thiago, puis Fabinho, avant de servir vite Joelinton, qui gâtait tout son travail en mettant le cuir dans le dos de Longstaff (34e). De l'autre côté, les vagues rouges toujours plus nombreuses se brisaient sur le barrage Martin Dubravka et Salah vendangeait un un-contre-un en se décidant trop tard (37e), avant de décaler parfaitement Mané dans la surface, qui tergiversait à son tour et ne mettait pas à profit son face-à-face (40e). Encore trouvé dans les seize mètres par un centre d'Alexander-Arnold, Mané manquait cette fois de réussite sur sa reprise à bout portant (44e).


Après la pause, les Magpies faisaient monter le bloc équipe et Jonjo Shelvey piquait un ballon dans le dos de la défense adverse pour Joelinton, qui se heurtait à la sortie expresse d'Alisson (51e). Le Brésilien, toujours lui, était bousculé par Alexander-Arnold au moment de son contrôle de la poitrine dans la surface sans obtenir le penalty (53e), puis il s'infiltrait encore dans l'arrière-garde rouge en effaçant Fabinho d'un crochet ravageur, avant de voir sa frappe trop axiale être à nouveau recrachée par le portier de Liverpool (54e). Jürgen Klopp avait reçu le message et James Milner remplaçait Jota (58e). Changement de profil et de système donc, avec un milieu plus dense. Les locaux retrouvaient de la maîtrise technique, et Longstaff relançait directement sur Mané, qui jouait sur Salah, mais l'Egyptien croquait une énième action en or (73e).


Liverpool semblait mieux physiquement et terminait bien, mais sans faire le break et le poteau s'opposait à Mané (81e). Fabinho ne voulait pas laisser planer le spectre d'un retour de Newcastle et le Brésilien envoyait valser Saint-Maximin qui partait en contre (89e). Callum Wilson marquait enfin, mais une main offensive était sifflée et invalidait son action (90e+3). Liverpool était sur un fil, finalement arraché par un but à la dernière minute de Joe Willock (1-1, 90e+5). Avec ce match nul, Liverpool est sixième et Newcastle reste englué à la quinzième place.


Avec Footmercato

Cet article a été ouvert 390 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial