igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Première nuit de couvre-feu à Dakar : les forces de l’ordre s’adjugent « le droit de tabasser »

Actualité/Covid-19

iGFM – (Dakar) – En décrétant l’Etat d’urgence lundi soir lors d’un message à la nation rendu public par la chaîne nationale, le président de la République n’a certainement pas donné mandat aux forces de défense et de sécurité de tabasser les contrevenants. Pour ces derniers, la loi a d’ailleurs prévu des sanctions pénale ou pécuniaire. Mais il n’est nullement indiqué dans les textes que les éléments de police ou de la gendarmerie peuvent tabasser à coups de matraque ceux qui n’ont pas respecté le couvre-feu. « Les peines encourues par les récalcitrants varient entre 2 mois et 2 ans de prison, une amende de 50 à 500 mille F Cfa ou l’une des deux peines comme le précise la loi » a d’ailleurs rappelé le ministre de l’Intérieur ce mardi dans une déclaration à la presse.

Sur les Réseaux sociaux, des centaines de vidéos circulent montrant des scènes de violences exercées sur des récalcitrants. Le couvre-feu est destiné à limiter les déplacements des populations dans le but de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19. Il serait regrettable qu’une bavure vienne contrarier toutes les mesures prises par les autorités pour sauver les vies des Sénégalais.

IGFM

2 Comments

  1. Si les inconscients s’arrogent le droit de l’indiscipline envers des pères de famille qui ont tout sacrifié pour notre sécurité et notre santé (au détriment de la leur), pourquoi ne peut les tabasser pour que ces quelques pelés et tondus comprennent la sécurité à prix certes, mais aussi elle a coût.
    Aidez les sénégalais à se mettre dans le sens de la marche du monde au lieu de défendre l’indéfendable.

  2. Camarades, c’est une question de vie ou de mort. Il faut que nous soyons conscient de la gravité de la situation. La majorité des sénégalais ont respectés le couvre feu. Il ne faut pas des personnes insouciants viennent mettre la vie des citoyens en danger. Les prisons sont bondées de monde avec tous les risques d’une propagation du virus. On ne peut pas encore les remplir de monde. Et je suis persuadé que ces récalcitrants non pas de quoi paye des amandes . Le pays est en guerre contre un ennemi invisible porté par des personnes. Par conséquent je ne suis pas contre le fait de les mater. Cela ne constitue nullement des bavures policières. L’accent devait être mis ds cet article sur l’inconscience des sénégalais. Et de continuer la sensibilisation.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT