igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Procès de Lamine Diack : des journalistes sénégalais s’interrogent sur les accusations contre l’ancien président de l’IAAF

justice

iGFM-(Dakar) Trois journalistes sénégalais qui ont eu à côtoyer Lamine Diack, ont accepté de s’exprimer ouvertement sur la situation très difficile qu’est en train de vivre l’ancien président de l’IAAF mis en examen pour corruption. Suivant de près le procès qui a débuté depuis lundi 8 juin 2020, à Paris (France), Abdoulaye Thiam (Sud Quotidien), Mbaye Jacques Diop (communication ministère des Sports) et Salif Diallo (Agence de Presse Sénégalaise) ont tous déploré la manière dont les choses se déroulent depuis 2015.  

Abdoulaye Thiam : « C’est triste que la France le traite comme un vulgaire délinquant »

« C’est un très grand Monsieur, digne et honnête, travailleur et passionné du sport en général et de l’athlétisme en particulier. Il a servi l’Afrique en créant en 1973 la CAA et obtenu un accord de siège avec le Sénégal. Pendant 30 ans il a été président de la CAA. Il a aussi été président de l’IAAF pendant 15 ans. Je sais aussi qu’il est très fidèle en amitié, généreux envers les athlètes. C’est quelqu’un de très courageux. Il n’a jamais courbé l’échine devant les blancs. Il a refusé d’être un nègre de service. C’est pourquoi je suis de ceux qui pensent qu’il ne mérite une telle humiliation. Surtout à son âge. Il devrait être à côté des siens sur son hamac ou son rocking-chair en train de rédiger ses mémoires parce que c’est un homme d’Etat, un intellectuel, un sportif etc. Cet homme c’est Lamine DIACK. Une fierté pour l’Afrique et les sportifs. J’ai eu la chance de l’approcher, de le connaître. C’est triste que la France lui serve un guet-apens et le traite comme un vulgaire délinquant poursuivi par la clameur public. Ce dont je suis sûr c’est qu’il n’a pas arnaqué un seul athlète. Au contraire, il a aidé beaucoup d’athlètes notamment des Sénégalais et des Africains. C’est cet homme qui est aujourd’hui traité ainsi. Nonobstant son âge.

Pendant ce temps, Platini qui reconnaît après pris 1,8 million euros de pavane en Europe. Pound, Graig Ready et Sébastien Coe se sont vengés de lui. C’est triste et pathétique. J’ai même des larmes aux yeux face à sa situation. Personne qu’il était plus qu’une référence pour moi. C’est un père. Mais je peux témoigner que c’est un homme bien. Il a été peut être négligeant comme il a eu à le dire. »

Mbaye Jacques Diop : « Une cabale pour faire oublier les réalisations du Président Laminé Diack »

« D’abord un sentiment de satisfaction car depuis cinq ans on attendait l’ouverture de ce procès qui va enfin faire éclater la vérité et permettre au Président Laminé DIACK de retrouver les siens, sa famille ses parents; amis et sympathisants mais aussi ceux qui ont toujours cru à son innocence. Et je suis très optimiste quant au dénouement de ce procès pour le Président qui n’est qu’un otage d’un système oligarchique.

Regardez ce qui se passe aujourd’hui c’est comme si on veut effacer tous les résultats qu’il a réalisés au sein de l’IAAF qui a même changé de nom pour devoir World Athletics. Tout cela est une cabale pour effacer et faire oublier les actions et réalisations du Président Laminé DIACK. Mais heureusement que l’on ne peut pas effacer son ombre. »

Salif Diallo : « Si Platini et Blatter vaquent à leurs occupations, Lamine Diack peut aussi le faire »

« Il y a eu des accusations extrêmement graves sur Lamine Diack qui a dirigé l’IAAF de 1999 jusqu’en 2015. On dit qu’il a pris de l’argent pour laisser passer des cas de dopage russes. Ce sont des accusations extrêmement graves. Il y a eu des accusations contre deux grands dirigeants du sport mondial. Il s’agit de Platini et Blatter. Ils n’ont jamais été mis en résidence surveillée contrairement à Lamine Diack. Je pense qu’ils devait être mis en résidence surveillée à Dakar puisqu’il habite au Sénégal. S’il était à Dakar, on pouvait comprendre, mais là, il est âgé de 87 ans. Qu’est-ce qui les empêche de le laisser à Dakar et de l’interroger. Parce que jusqu’à présent on est qu’au niveau des accusations même si elles sont graves. S’ils sont capables de laisser ces deux autres géants du sport mondial, Platini et Blatter vaquer à leurs occupations, on pouvait le faire aussi pour le président Lamine Diack qui est plus âgé qu’eux.

Cela fait cinq ans parce qu’il a été mis en résidence surveillée depuis 2015. Pour eux, le président Diack fait partie des principaux accusés, ils vont aller jusqu’au bout. C’est sûr qu’ils ne mettront jamais la main sur les autres dirigeants qui ont été accusés parce que la Russie est une grande puissance et ils ne vont jamais accepter d’extrader leurs citoyens.

Donc, il y a le fils de Pape Massata Diack est à Dakar et ils ont décidé de faire le jugement. De toute façon, Lamine Diack a déjà fait cinq ans en résidence surveillée. C’est presque cinq ans de prison. Je pense qu’il ne fera pas autant de temps quelle que soit l’issue du procès. »

Mamadou Salif GUEYE

 

Derniers articles sur justice

Aller vers HAUT