Querelles à pastef Medina Baye : Ousmane Sonko invité à se prononcer

jeudi 2 septembre 2021 • 307 lectures • 0 commentaires

Actualité 3 semaines Taille

Querelles à pastef Medina Baye : Ousmane Sonko invité à se prononcer

iGFM-(Dakar) Après l'installation de la grande coalition pour faire face au régime de Macky Sall, Ousmane Sonko doit aussi régler les guerres de positionnement au sein de son parti. A l'approche des élections locales, PROS doit faire taire les égos. C'est le cas dans la cité religieuse de Médina Baye. Depuis quelques semaines la situation qui prévaut à Pastef Kaolack est délétère.

Compte tenu du statut spécial de la cité et de la complicité de la localité, le Président Ousmane Sonko est tenu de ne pas prendre cette situation à la légère. Tout a commencé par une histoire de cellule qui enfreint les textes du parti.


<<On nous a amené un militant du nom de Fadilou Kaïta. Il s'est présenté comme membre à part de Pastef et installait une cellule à Medina Baye. Nous qui sommes de Medina, nous portons à votre attention que le nommé Fadilou Kaïta n'est pas de la localité. Il n'y a rien qui le relie à Medina Baye>>, a dénoncé Cheikh Ahmed Tidiane Biteye, membre de PASTEF MEDINA BAYE.


<<Je tiens a rappelé que dans les textes du parti l'installation d'une cellule dans un quartier, la cellule mère doit être invitée pour pour une possible cohabitation. Et rien de ceci n'a été respecté. Ce qui constitue une violation flagrante des textes du parti. Pendant ce temps, la coordonnatrice de la cellule de Medina Baye s'est adressée par écrit au coordonnateur pour dénoncer les magouilles autour de la personne de Fadilou Kaïta qui constituent une violation manifeste de nos textes>>, fait-il savoir. 
<< On a adhéré à Pastef parce que nous ne supportons pas l'injustice. Ce que nous combattons à l'externe nous n'allons pas l'accepter à l'interne>>, ajoute-t-il. 


Il interpelle ainsi l'arbitrage des instances de PASTEF. <<Nous allons à des phases cruciales et nous n'avons pas besoin de division. Ce qui sont dans les instances suprêmes ont intérêt à arbitrer cette situation de manière équitable. Ce Fadilou Kaïta sorti de nul part ne fera que semer le désordre à Medina Baye qui constitue un statut spéciale>>, a-t-il conclu.

Cet article a été ouvert 307 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 26 sept.

lune   Il est 10:13   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Transition énergétique, filière gaz: Sophie Gladima défend la position du Sénégal

357 lectures • 0 commentaires

Actualité 12 heures

Thierno Bocoum aussi annonce une plainte contre Fatoumata Ndiaye

1880 lectures • 0 commentaires

Actualité 19 heures

Coronavirus : la tendance à la baisse se poursuit

560 lectures • 0 commentaires

Actualité 20 heures

Un membre de Fouta Tampi convoqué par la DIC

586 lectures • 0 commentaires

Actualité 23 heures

Accident: un gendarme mort sur ila Touba

1243 lectures • 0 commentaires

Actualité 23 heures

Mort Président Cour d’appel Ziguinchor: les premières hypothèses et les mots de ses collègues

1441 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 jour

L’Union européenne et le Sénégal s’unissent pour dire «Stop» aux accidents !

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial