igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Rapt à Ziguinchor: Une élève en classe de CE2 échappe à un enlèvement

Société

 

iGFM – (Dakar) La ville de Ziguinchor a depuis quelques jours la visite de kidnappeurs d’enfants. Ces kidnappeurs sont essentiellement des hommes encagoulés et habillés en noir. Ils sont à bord de leur véhicule 4×4 noir aux vitres teintées et ils rôdent devant les portes des écoles primaires de la commune. Mariama Diallo âgée de 07 ans, élève en classe de Ce2 à l’école primaire de Kenya, située dans la périphérie de la ville, a été hier la cible de l’un de ses kidnappeurs jusque-là non identifiés. Il était 13 h quand elle est sortie, en compagnie de ses camarades de classe, de son école. «C’est sur mon chemin de retour que j’ai rencontré cet homme, tout de noir vêtu, qui m’a interpellé avant de me demander de monter à bord de son véhicule 4×4 noir aux vitres teintées. J’ai refusé son invitation. J’avais peur. C’est par la suite que ce dernier qui a voulu me prendre par le collet, a sorti un couteau avant de le planter sur ma gauche. J’ai pris aussitôt la fuite et j’ai hurlé. Mes camarades de classe alertés par mes cris, ont tous pris la fuite», raconte la petite Mariama Diallo.

«Quand cet homme a vu que les passants commençaient à s’approcher de moi, il s’est très vite engouffré dans son véhicule avant de filer à vive allure dans la ruelle qui lui avait servi de cachette et de garage», a-t-elle ajouté. Mariama Diallo sera transporté très vite auprès de ses parents qui habitent dans le quartier Néma 2, un quartier populeux de Ziguinchor. Sa mère visiblement affectée, «ce sont mes voisins qui m’ont aidé à amener ma fille à l’hôpital du Camp militaire afin qu’elle puisse être soignée. Nous n’excluons pas de porter une plainte contre X car, ma famille et moi avons tous peur. Ma fille Mariama est aussi gagnée par la peur. Elle ne veut plus retourner à son école», explique sa génitrice Ramatoulaye Diallo.

 La tentative de rapt de la petite Mariama Diallo a très vite fait le tour de son établissement scolaire et de son quartier.  Le kidnapping est ainsi devenu un phénomène qui inquiéte les populations et plus particulièrement  les parents d’élèves qui n’ont pas manqué d’interpeller les autorités administratives et judiciaires de la commune. Suite à cet incident malheureux, «nous avons tenu à informer les parents d’élèves sur la nécessité de sensibiliser leurs enfants pour éviter d’avoir à déplorer ce genre d’événement dangereux dans notre école. Nous avons aussi exhorté les apprenants à attendre patiemment dans la cour de l’école ou pour les élèves rentrants seuls, à privilégier les retours à la maison en groupe », nous a confié sous le couvert de l’anonymat un enseignant dudit établissement scolaire.

                                                                                          
MOUSSA DIAW

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT