Réajustement des programmes - Des profs de Maths désavouent la doyenne de l’IGEF et interpellent le MEN

mercredi 20 avril 2022 • 904 lectures • 0 commentaires

Actualité 4 semaines Taille

Réajustement des programmes - Des profs de Maths désavouent la doyenne de l’IGEF et interpellent le MEN

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Dans une lettre adressée au Ministre de l'Education nationale, le collectif des professeurs  de Mathématiques signataires rappelle que dans sa circulaire du 31 mars 2022, il avait clairement écrit que des réajustements des programmes ont été faits dans des disciplines dont les mathématiques.

Mais très grande a été leur surprise lorsqu'ils ont reçu la correspondance du collège des mathématiques signée par la doyenne de l’IGEF (Inspection générale de l'éducation et de la formation)  précisant qu’en mathématique qu’on ne saurait réajuster.

PUBLICITÉ


Les arguments peu convaincants avancés par le Collège ont, en l’espace de quatre jours, fait réagir plus de 200 professeurs de mathématiques (tenant des classes d’examen) en signant une pétition dans laquelle ils demandent de procéder, comme vous l’avait instruit, au réajustement car ils ne pourront pas terminer les programmes dans les conditions optimales.

PUBLICITÉ


En effet, dans le document cité en objet, le collège a exposé quatre motifs soustrayant les mathématiques des disciplines dont les programmes, pour raison de grève, sont désormais réajustés.


Le collectif de citer textuellement, l’exposé des motifs qui ont présidé à la décision sus évoquée : 1er Motif : « les sondages faits auprès de l’encadrement pédagogique rapproché (IEMS et formateurs) montrent que : -il n’y a pas une progression unique -les pourcentages (...) des programmes non couverts sont loin d’être uniformes...” Ce motif pose problème, dans un petit pays comme le Sénégal (14 régions et 16 IA) pour prendre une décision importante pouvant préjudicier la carrière   
de milliers d’élèves alors qu’il aurait suffi de juste consulter les progressions harmonisées des IA de cette année ou à défaut celles des années précédentes en lieu et place de sondages au jugé qui tronqueraient la réalité du terrain.


2ieme Motif : ” Une partie significative des professeurs de mathématiques ...n’ont accusé aucun retard significatif...” Pourtant, ce sont ces mêmes professeurs qui ont signé une pétition demandant le réajustement dudit programme.


3ième Motif : “ le caractère cumulatif ...ne peut pas compromettre les chances de réussite aux concours internationaux...” Les chances de nos élèves sont déjà compromises à cause d’un programme inadapté aux normes internationales. Nous en voulons, Monsieur le Ministre, pour preuves : -la programmation informatique n’est pas toujours intégrée dans nos programmes de même que la statistique inférentielle. Nous en sommes encore à celle descriptive... et la liste est longue.


4ième motif : ”Par ailleurs, les mesures de réaménagement...si elles sont appliquées...les performances des élèves en mathématiques...” C’est un motif fondé sur l’hypothétique si et nous répondront en disant et si ces mesures de réaménagement ne sont pas bien appliquées.


Au regard de toutes ces considérations, nous signataires de cette pétition souhaitons avoir des programmes réajustés pour nos élèves qui ont déjà souffert des grèves.


Pour éviter des polycopies ou des cours dispensés à l’emporte pièces et en toute vitesse, nous devons réajuster et ce, pour l’intérêt exclusif du système éducatif dont nous nous réclamons.  

Cet article a été ouvert 904 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial