Real Madrid-Barcelone : les notes du Clasico

dimanche 16 octobre 2022 • 521 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Real Madrid-Barcelone : les notes du Clasico

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Le Real Madrid s'est offert ce premier Clasico de la saison, avec un Karim Benzema buteur (2-0) à la veille peut-être de son premier Ballon d'Or. Ci-dessous, les notes du match.

Real Madrid

Lunin (6) : assigné à la difficile tâche de remplacer Thibaut Courtois, blessé, l'Ukrainien a connu un match à deux facettes. Malgré quelques frissons, notamment sur un énorme raté de Robert Lewandowski en première période, Lunin a assuré les quelques ballons qu'il a eu à négocier durant les 45 premières minutes. Plus acculé au cours du second acte, il a encaissé la réduction de l'écart et vu plusieurs frappes frôler son cadre, sans avoir finalement à en assumer les conséquences.

Carvajal (6,5) : qu'on l'aime ou qu'on le déteste, on ne peut nier l'important de Dani Carvajal dans cette équipe du Real. Primordial de par son agressivité et son jusqu'au-boutisme, il s'est une nouvelle fois montré décisif, s'arrachant au début de l'action menant au second but de son équipe. Anticipant plusieurs ballons dans sa surface, il a été remplacé par Antonio Rüdiger (88e) à la suite d'une performance de grande qualité.

Militão (6,5) : souvent déporté sur le côté droit de sa défense, le numéro 3 madrilène a endossé le rôle de chasseur. N'hésitant à aller chercher les joueurs barcelonais hors de sa zone défensive, il a parfaitement fermé la porte à Robert Lewandowski face à lui. Solide dans les duels, il n'aura laissé aucun répit aux joueurs offensifs de l'équipe adverse.

Alaba (6) : fort de toute son expérience, l'Autrichien occupait la position la plus reculée parmi les joueurs de champ, utilisant l'entièreté de palette technique pour n'avoir que très peu de déchet dans son jeu court, au contraire de son jeu long, ratant notamment toutes ses tentatives de transversale. Mais peu importe tant sa sérénité défensive a permis au Real Madrid de n'être finalement qu'assez peu inquiété dans sa surface.

Mendy (6,5) : passeur décisif sur le second but madrilène, l'ancien Amiénois a débuté de fort belle manière sa rencontre, n'hésitant par à dédoubler avec Vinicius Jr, avant d'être contraint à plus reculer par les montées de Sergi Roberto. Très consistant durant la seconde période, l'international tricolore a parfaitement tenu son couloir gauche face aux rares tentatives d'incursions blaugranas, bien qu'en retard sur la réduction de l'écart du Barça (83e).

Modric (7) : toujours aussi précieux entre les lignes, le maestro croate a mené la vie dure à Sergio Busquets. Toujours aussi juste dans la réalisation de ses gestes, le meneur de jeu s'est une nouvelle fois distingué par un jeu d'une extrême précision (100% de passes réussies) et une couverture totale de l'aire de jeu. Remplacé par Eduardo Camavinga (70e).

PUBLICITÉ


Tchouaméni (7) : joueur le moins en vue de l'entrejeu des « Blancos » en première période, le jeune Français a notamment perdu de nombreux ballons au cours de cette dernière (7 sur 23). En seconde, il a été beaucoup plus intéressant, naviguant sur toute la largeur du dernier tiers du terrain et bloquant les tentatives intérieures de création du jeu barcelonais.

Kroos (9) homme du match : auteur d'un travail remarquable à l'origine de l'ouverture du score, l'Allemand a une nouvelle fois démontré pourquoi il était un joueur de classe mondiale. À la construction, à la ressortie de balle, aussi à l'aise offensivement que défensivement : le champion 2014 a délivré une prestation taille « Clásico ».

Valverde (7,5) : aligné sur l'aile droite du trio offensif, l'Uruguayen s'est également distingué par son activité dans l'intérieur du jeu. À la réalisation du but du break pour le Real Madrid (35e), il a énormément pesé dans l'entrejeu madrilène, le faisant souvent profiter de son apport numérique pour déstabiliser le trio barcelonais.

Benzema (7) : avant de se rendre à Paris pour y chercher son Ballon d'Or, Karim Benzema a rappelé au monde entier pourquoi il en était le digne titulaire. Buteur dès l'entame de la rencontre (12e), le Français a, comme à son habitude, été très précieux de par son jeu de décrochages. Jouant de son profil ultra-complet, on l'a également vu s'exporter sur les deux ailes, de sorte à libérer de l'espace pour ses coéquipiers. Remplacé par Marco Asensio (88e).

Vinicius Jr (7) : très remuant dès le début de la partie, l'ailier brésilien s'est immédiatement montré dangereux, mettant notamment Ter Stegen à contribution. Impliqué sur les deux buts merengues, il a cependant délivré une seconde période plus neutre, à l'image du Real qui a laissé le contrôle du jeu à son adversaire. Remplacé par Rodrygo (84e) provocateur et buteur sur pénalty pour sceller la victoire des siens (90e+1)

FC Barcelone

Ter Stegen (4) : des relances pas très sereines et seulement un arrêt réalisé, en début de match (11e). Pour ce Clasico, le portier catalan nous a habitué à mieux. Après une sortie douteuse sur Vinicius Jr lors du premier but, il ne peut stopper la frappe de Valverde. Et sur le penalty de Rodrygo, il était sur la trajectoire, mais n'a pas assez bien boxé son ballon.

Roberto (4,5) : il est le défenseur catalan à s'en être le mieux sorti, mais sa partie a tout de même été compliquée face à une attaque Vinicius-Benzema en feu et la vitesse de Mendy, qui lui a fait beaucoup de mal. Offensivement, il a tout de même apporté plus de danger que Baldé.

PUBLICITÉ


Koundé (4) : un match très délicat pour l'international français. De retour d'une blessure survenue lors du dernier rassemblement, Koundé a eu beaucoup de mal, notamment en début de partie où il n'est pas exempt de tout reproche sur l'ouverture du score de Benzema. Par la suite, il a su retrouver ses marques pour rassurer sa défense.


E. Garcia (2) : le jeune catalan n'a visiblement pas assumé la grosse pression d'un Clasico. En difficulté durant toute la partie, le défenseur central a perdu sept ballons dangereux tout au long du match et a été très douteux sur les duels (seulement deux gagnés). C'est lui qui a effectué une déviation douteuse amenant au but de Valverde et a commis le penalty sur Rodrygo. Un match tout simplement désastreux.


Balde (3) : un calvaire. Titularisé sur l'aile gauche à la place d'Alba, le jeune catalan a vécu un Clasico très compliqué. D'abord, il a couvert le hors-jeu sur le but de Benzema. Ensuite, il s'est souvent fait mangé par la puissance de Carvajal et a eu du mal à contenir Valverde et Benzema. L'international français a d'ailleurs remporté son duel face à lui pour marquer, mais a finalement été signalé hors-jeu (52e). Remplacé justement par Alba (60e).


Busquets (4) : un très mauvais marquage sur Kroos, à l'origine de l'ouverture du score. Mis à part cela, il n'a pas eu l'impact nécessaire pour empêcher le bloc madrilène de progresser. Le cadre du vestiaire catalan a semblé dépassé, tout au long du match, et très limité physiquement après la pause. Il a tout de même réalisé deux interceptions décisives. Sorti à la place de Gavi (60e), qui a apporté de la vitesse, sans réussir à vraiment faire quelque chose.


Pedri (4,5) : un match également difficile pour le milieu catalan, qui a été parfaitement bloqué par Kroos et Tchouaméni tout au long de la partie. Son manque d'expérience ne l'a pas aidé à sortir le Barça de cette situation délicate et n'a gagné que trois ballons durant le match. Pedri a fait ce qu'il a pu, mais la tâche était trop difficile. Remplacé par Kessie (79e).


De Jong (4) : à l'instar de Pedri, De Jong a été étouffé par le milieu de terrain Tchouaméni-Kroos-Modrić. Mais le Néerlandais a plus d'expérience que son partenaire et a cette qualité pour ressortir le ballon et casser les lignes. Mais ce dimanche, on ne l'a pas vu faire la différence et il a beaucoup manqué de technique.


Dembélé (4) : il s'est procuré l'une des seules occasions barcelonaises en première période et reste l'attaquant à avoir fait le plus d'effort lors de ce Clasico. De bons appels, des dribbles parfois décisifs (5 gagnés) et des bons choix vers ses partenaires d'attaque. Mais c'était tout de même trop faible pour inquiéter Lunin et le Real Madrid. Remplacé par Fati (72e), qui a su déclencher l'action amenant à la réduction du score.


Raphinha (3,5) : c'est une des grandes déceptions de ce Clasico. Aligné pour apporter de la technique et de la vitesse face à la défense madrilène bien organisée, le Brésilien n'a rien réussi à faire, ce dimanche. Un bon centre à noter vers Lewandowski, qui a raté l'immanquable, mais à part cela, c'était très faible offensivement. Remplacé par Torres (60e), qui a réduit le score (83e).


Lewandowski (3) : sur les 40 ballons qu'il a touchés, le Polonais n'a pas eu grand-chose à se procurer. Mais sur la seule opportunité de but, l'ex-Bavarois s'est complètement loupé, alors que le but était vide (24e). Une action qui aurait pu permettre au Barça d'égaliser et il se devait de réussir son geste, quand on connaît sa précision devant le but. C'est tout de même lui qui effectue cette déviation vers Torres, pour la réduction du score. Un geste qui sauve son match frustrant.

Cet article a été ouvert 521 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial