igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Rebondissement dans l’affaire des 4 exploitants disparus en Casamance

Société

IGFM-Les quatre exploitants forestiers, portés disparus dans la forêt de Boussoloum depuis le 5 août 2018, sont bien vivants. Donnés pour mort, Fodé Konaté, Mamadou Lamarana Diallo, Mamadou Malal Diallo et Lamarana Diallo sont détenus dans la forêt dense de Boussoloum par des éléments armés du chef de guerre du maquis, César Atoute Badiate, renseignent nos sources.

«Ces otages de César Atoute Badiate se portent bien. Ils sont bien traités et bien suivis dans le maquis où ils ont même bénéficié de nattes, de couvertures et autres. Pour l’heure, je ne peux pas vous dire s’ils vont être libérés ou pas par le chef rebelle de la branche armée du mouvement irrédentiste », ont ajouté nos sources.

Par ailleurs aucune communication officielle n’a été notée dans ce dossier depuis le jour de la disparition de ces quatre «compagnons d’infortunes » qui ont laissé derrière eux proches parents, femmes et enfants.  «L’Etat a toujours manifesté son indifférence dans cette affaire qui continue toujours de secouer nos familles. Nous sommes tous indignés. Nous sommes abandonnés et nos familles sont sans assistance», a laissé entendre, hier, devant la presse, Malick Keita, cousin de Fodé Konaté.

«Chaque jour qui passe est source de désespoir et de peine pour nos familles », a soutenu M. Keita.

Aujourd’hui, des observateurs avertis de la crise casamançaise se demandent «à quelle fin le commandant en chef du maquis César Atoute Badiate a-t-il pris en otage ces quatre exploitants forestiers.

Pour rappel en mai 2013, César Atoute Badiate avait enlevé une équipe de douze démineurs de la Casamance avant de délibérer d’abord trois femmes et le reste un peu plus tard.

Signalons par ailleurs que le mouvement des forces démocratiques de la Casamance avait dégagé toutes ses responsabilités dans ce rapt de 4 exploitants forestiers dans la forêt dense et touffue de Boussoloum qui abriterait une base rebelle placée sous le contrôle de César Atoute Badiate.

Les quatre exploitants forestiers, Mamadou Malal Diallo, Mamadou Lamarana Diallo, Fodé Konaté et Lamarana Diallo  étaient partis le 5 août 2018 dans la forêt de Boussoloum, située dans la commune de Boutoupa-Camaracounda, région de Ziguinchor à la recherche de fruits sauvages, les «Mads». A l’annonce de la nouvelle, l’armée était descendue sur le terrain pour entreprendre des recherches afin de pouvoir retrouver les 4 exploitants forestiers.                                                                                 

IGFM/ZIGUINCHOR

 

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Société

Aller vers HAUT