Recettes du Gaz et du pétrole dès 2023 : les compagnies sont-elles dans le timing ?

vendredi 21 octobre 2022 • 737 lectures • 1 commentaires

Société 1 mois Taille

Recettes du Gaz et du pétrole dès 2023 : les compagnies sont-elles dans le timing ?

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) L’Etat du Sénégal a déjà comptabilisé ses premières recettes du pétrole et du Gaz dans son budget de 2023. Les compagnies pétrolières, elles, sont-elles sur la même longueur d’onde en termes de timing ?

Woodside, l’opérateur de Sangomar vient de livrer, ce 20 octobre 2022, le condensé de l'avancement de ses travaux durant le 3ème trimestre de l’année. La compagnie pétrolière, qui détient 82% de participation dans le pétrole sénégalais ne rapporte pas de fausse-note, quant aux plans initiaux.

PUBLICITÉ


«À Sangomar, la campagne d'installation sous-marine a commencé en septembre et le forage de développement a progressé. Six des 23 puits prévus étant désormais terminés. Le projet était achevé à 70 % à la fin du trimestre, le premier pétrole ciblé pour le second semestre 2023», indique la compagnie australienne.

PUBLICITÉ


Si au niveau du Pétrole, le timing semble se dérouler comme prévu, à Grand tortue Ahmeyim (Gisement gazier Sénégalo-Mauritanien) quelques perturbations ont bousculé les délais.


En effet, l’opérateur avait annoncé, en septembre, qu’il n'a pas été en mesure de rattraper le retard dû au verrouillage, en Chine, du chantier naval où était en construction le FPSO (Navire devant assurer la production et le stockage d’hydrocarbures). Ce, du fait des restrictions liées au Covid.

En conséquence, le Fpso qui devait rejoindre la Zone d’exploitation durant le troisième trimestre de 2022, va quitter la Chine au quatrième trimestre. Mais, Kosmos Energy tempère: «Nous continuons de viser le premier gaz au troisième trimestre 2023 avec le premier GNL fin 2023.»


Et donc, à l’heure actuelle, les deux opérateurs des principaux gisements d’hydrocarbures du pays semblent déterminés à livrer les premiers barils dans le second semestre de l’année 2023. Surtout avec la demande forte, induite par le conflit Russo-Ukrainien.


D’ailleurs, dans ce sens, Woodside vient d’annoncer avoir signé des accords de vente, dont l’un renforce la position commerciale de Woodside dans le bassin atlantique. «Woodside a conclu un accord de vente et d'achat à long terme avec UGC pour fournir du GNL de notre portefeuille mondial à partir de 2023 en Europe, où les acheteurs recherchent de toute urgence des alternatives au gaz russe.»


Pour rappel, si Sangomar renferme du pétrole dont les réserves récupérables sont estimées à près de 630 millions de barils de pétrole, le gisement regorge aussi de réserves de gaz naturel associé et non associé de l’ordre de 4 TCF (113 milliards de Nm3).

Cet article a été ouvert 737 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial