"Rendons  exceptionnelle l'exception sénégalaise !"

mardi 7 juin 2022 • 521 lectures • 0 commentaires

Blog 2 semaines Taille

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) "Mercredi de tous les  dangers !";"Le Sénégal se dirige vers l'abîme"; "Sauvons notre démocratie";"De l'électricité dans l'air". Les slogans catastrophistes ne manquent pas pour alerter sur la manifestation initiée, ce mercredi, par les leaders de l'opposition et, notamment, ceux regroupés autour de la Coalition "Yewwi Askan-Wi"(YAW).

Ainsi, notre climat politique est lourd de dangers ,voire de menaces susceptibles de précipiter le  pays vers l'abîme. Notre responsabilité première est alors interpellée. Elle est engagée, au prime abord.

PUBLICITÉ


Depuis un bon bout de temps, les contestations  anté-et post-électorales s'observent dans l'arène politique. Nos acteurs se heurtent  souvent à un mur tenace  d'incompréhension. Le dialogue national organisé n'y est pour rien. L'on assiste à un véritable dialogue de sourds. Ne dit- on pas que la discussion est le tamis de la vérité? Elle est  l'humus dans  lequel prend forme, pour ne pas dire, germe   le consensus.

PUBLICITÉ



Pour des questions de parrainage et de parité, la démocratie sénégalaise est en passe d'arborer un visage hideux. Elle est en passe de perdre son titre de "nec plus ultra" au sein d'une Afrique en proie à des crises épisodiques,  cycliques dont l'enjeu principal est le contrôle du pouvoir. N'est-il pas alors temps de fixer d'autres règles du jeu...électoral sans exclure personne ? Voilà une question que nous jugeons éminemment importante. Preservons cet îlot de démocratie qu'est le Sénégal dans cet océan ouest-africain farci de guerres fratricides. Il nous faut donc inventer d'autres mécanismes permettant d'aller vers une  rationalisation de des partis politiques. Oui ! Il faut réguler. On n'a vraiment pas  besoin d'une jungle où des bêtes politiques s'adonnent s'entretuer méchamment pour assouvir leur soif inextinguible d'avoir et de  pouvoir et ce, sans aucun souci pour le peuple souverain.


Aujourd'hui, les nerfs semblent être en surchauffe en cette veille d'élections législatives. Il est grand temps de mettre le Sénégal au dessus de toutes ces contingences politiques. Il en vaut tous les sacrifices.


Aux leaders de l'opposition comme du pouvoir, qu'ils sachent que personne n'a le droit de brûler ce pays que nous aimons comme notre âme et considérons comme à la prunelle de nos yeux. "Gouverner avec vertu, s'opposer avec raison".Telle doit être la torche qui doit guider, à chaque souffle de vie, nos pas. L'Afrique et le monde nous regardent. Nous avons le devoir de rendre exceptionnelle l'exception sénégalaise.
 Dieu sauve "Sunugaal"!


*Ibrahima NGOM  Damel,
Journaliste

Cet article a été ouvert 521 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial