« Rien ne sera fait qui sera contraire aux intérêts vitaux de la Nation »

Politique

IGFM – Profitant de la clôture du séminaire du gouvernement qui s’est tenu ce dimanche 13 octobre au King Fahd Palace, le président de la République, Macky Sall, a expliqué que son rapprochement avec Me Abdoulaye Wade ne signifie pas vendanger les intérêts du Sénégal.

«Je voulais rassurer les militants sur l’apaisement du climat. Cet apaisement je l’ai voulu au lendemain de ma réélection. J’ai tout de suite lancé un dialogue. Et c’était au lendemain d’une grande victoire que nous avons estimé qu’il était temps d’impulser une nouvelle trajectoire de dialogue, de concertation qui doit avoir comme finalité un apaisement du champ social, économique, politique afin de permettre au pays de se concentrer sur les vrais combats», dit-il.

« Plus nous élargirons le cercle, mieux le Sénégal se portera. Donc cette ouverture n’est faite contre personne. Le seul enjeu de cette ouverture, c’est l’enjeu de la paix civile, la paix sociale et aussi l’enjeu de la stabilisation dans un contexte sous régional extrêmement fragile marqué par l’insécurité et les risques de déstabilisation de beaucoup de pays qui nous entourent. Rien ne sera fait qui sera contraire aux intérêts vitaux de la nation. »

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.