SADIO MANÉ, ATTAQUANT LIVERPOOL : «Toujours soif»

Société

IGFM – Au lendemain du titre de champion d’Angleterre avec Liverpool, l’attaquant sénégalais Sadio Mané est revenu dans un entretien exclusif à Canal+, sur le parcours, la clé de la réussite, mais aussi sa progression depuis qu’il est arrivé chez les Reds. Il a aussi promis sur la Tfm de travailler dur pour gagner le ballon d’or européen.

Sacre : «C’était une soirée magique, un moment unique, avec un grand plaisir de devenir champion. Quelle que soit la manière, parce que ça n’a pas été facile surtout avec la trêve imposée par le Covid-19. Donc, il n’y a aucune frustration, au contraire c’est une grande joie, un événement heureux.»

Premier Sénégalais : «Je suis vraiment heureux et en même temps je suis fier. Je suis honoré de voir tout le peuple sénégalais derrière nous. C’est la raison pour laquelle, on se donnait à fond tous les jours à l’entraînement.»

Saison 2019 : «C’était un parcours parfait, parce qu’on a dominé le championnat du début jusqu’à la fin. Bien-sûr que c’était l’objectif tout en sachant qu’il y a que des grandes équipes et ça va être difficile. Mais à un moment donné, il faut se battre, il faut des objectifs. C’était aussi un moment qui a été long et longtemps préparé.»

Saison 2020 : «L’équipe n’a pas changé depuis quelques années. On a conservé le même staff. Cela facilite un peu plus les choses et on se connait bien. Sur le terrain, on parle le même langage. Vraiment c’est quelque chose qui a facilité cette belle saison pour nous.»

Relation avec Naby : «Naby c’est comme un frère, c’est plus qu’un coéquipier. Je l’ai connu en 2012-2013 et je suis presque arrivé en même temps que lui. J’étais à Salzbourg 2 mois avant son arrivée. On était vraiment proche et on essaie de s’entraider, travailler surtout pour progresser.»

Évolution : «Quand je venais d’arriver à Liverpool et maintenant, il y a une grande différence sur le plan personnel et collectif. On n’a jamais cessé de bosser ensemble en tant qu’équipe. Nous avons fait une saison satisfaisante, même si on n’a pas gagné le championnat depuis 30 ans. Mais je pense qu’on a manqué juste 2 points pour être champion (en 2019). On a essayé d’en tirer des leçons. On a su garder le même effectif surtout on a essayé de relever tout le niveau de jeu. En début de saison, on a bien entamé. On a été solide. A un moment donné quand vous gagnez tout le temps, la confiance est là. La clé c’était dès le début. Quand on a commencé à gagner des matches, on a pu dépasser notre concurrent (Manchester City). Ensuite, on a essayé de jouer sans pression.»

Objectifs : «On a quelques matchs à jouer avant la fin de la saison. Comme vous le savez, on n’a rien à perdre. On va essayer le plus professionnel possible, prendre match après match. On a envie de gagner tous les matchs, même si on sait que ça va être difficile. C’est ça le football, il faut avoir toujours soif de victoires et faire le maximum pour gagner tous les matchs. Sur le plan personnel, marquer beaucoup de buts et donner de passes décisives.»

Le ballon d’or européen

«Le ballon c’est un rêve de gamin. J’ai encore quelques années devant moi. Le rêve est permis. Dans le football tout peut arriver et si j’ai encore une chance à saisir pourquoi pas. Je vais donner le meilleur de moi, essayer d’être le plus professionnel possible pour gagner un jour ce ballon d’or pour le peuple sénégalais».

JULES SOULEMANE NDIAYE