Samba Sall : Ces 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur lui

vendredi 9 avril 2021 • 2917 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Samba Sall : Ces 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur lui

iGFM (Dakar) - Samba Sall n’est plus. Ce magistrat, dont le nom alimentait l’actualité politico-judiciaire, était, cependant, peu connu du grand public. Ci-dessous 5 choses que vous ne saviez, peut-être, pas du défunt doyen des Juges d’instruction.

Samba Sall et le Proc

Samba Sall est de la même promotion que Serigne Bassirou Guèye le procureur de la République. Le défunt doyen des juges avait réussi au test du très sélect concours de la magistrature pour intégrer le centre de formation judiciaire en 1997.

Le rat de bibliothèque

Amoureux de la lecture, l’on raconte qu’il empilait dans son cartable d’étudiant les ouvrages de Dalloz et des grands maîtres.  Et même, sur la seule photo de lui qui circule sur les réseaux sociaux, on peut voir le magistrat debout, sourire à la bouche, devant une bibliothèque bien garnie de livres.

D’avocat à Juge

Il a d’abord été avocat en réussissant le concours du barreau. Il sera stagiaire au cabinet du défunt avocat à la Cour, Moustapha Diop. Après deux ans à écumer les prétoires le jeune avocat se sent à l’étroit dans sa robe d’avocat. Il démissionne sans fracas et tente la magistrature.

Salou-saloum Taquin

Ses proches disent de lui qu’en bon Saloum Saloum, Samba Sall fut un vanneur impénitent, un homme qui se cachait pour mieux vivre heureux. Au tribunal de Dakar, certains pouffent de rire quand ils voient débouler ce juge débraillé qu’on pourrait assimiler à ces ploucs qui remplissent les couloirs du palais de justice de Dakar. Samba Sall est un sokonois. C’est d’ailleurs là-bas qu’il sera enterré près de sa grand-mère.

Une santé qui déclinait

Samba Sall est malade depuis 2020 puisqu’il a survécu à un avc. S’il a terminé l’année 2020 avec une santé plus équilibrée, dès le début du mois de mars 2021, il est tombé malade. Interné à l’hôpital principal de Dakar, le juge a été admis en réanimation mercredi 7 mars avant de rendre l’âme hier jeudi.

Khady FAYE avec L'Obs

Cet article a été ouvert 2917 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial