Cath Norman de Far et Matar Cissé ministre du Pétrole

Sangomar: Le ministère du Pétrole met la pression sur Far Limited

Economie/Une

iGFM – (Dakar) Depuis quelques jours, le secteur pétrolier sénégalais est au premier plan de l’actualité. Ce mercredi, c’est le ministère du Pétrole et des Energies qui est monté au créneau. Ce, pour envoyer un message à Far Limited.

En effet, la junior australienne, qui détient 15% des parts dans le projet pétrolier sénégalais, avait échoué à mobiliser les ressources pour s’acquitter de sa part d’investissement pour la phase1 de développement du champ Sangomar. Ce qui lui avait valu une mis en défaut.

En effet, Matar Cissé et ses hommes ont  notifié à la Junior australienne, qu’elle dispose d’un délai bien déterminé pour se conformer. En attendant, ils  précisent à la compagnie, qui détient 15% des parts de Sangomar, qu’elle perd, pour l’instant,  quelques-uns de ses droits.

«A partir de la notification de la mise en défaut, FAR Rssd SA n’est autorisé ni à participer aux réunions du Comité des Opérations, ni à exercer son droit de vote durant la période de défaillance. Par ailleurs, FAR RSSD dispose d’un délai de six (6) mois à compter de ladite mise en défaillance pour remplir ses obligations aux fins de rétablir ses droits au sein de l’Association», indique le ministère.

Le département de Matar Cissé dit porter une attention particulière à l’évolution de cette situation. Il a même  enjoint l’opérateur  (Ndlr : Woodside) à veiller à ce que cette défaillance ne mette pas en péril le développement pérenne de la phase 1 du projet Sangomar.

«Avec Petrosen et les partenaires privés du projet, l’Etat du Sénégal reste vigilant pour la préservation des intérêts nationaux», avertit-il.

Youssouf SANE