Sarah Ouédraogo : « on a formé plus de 10 800 diplômés dont 500 sénégalais… »

vendredi 16 décembre 2022 • 132 lectures • 0 commentaires

Environnement 1 mois Taille

Sarah Ouédraogo : « on a formé plus de 10 800 diplômés dont 500 sénégalais… »

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le chef de service, relations extérieures et insertions professionnelles à l’institut 2IE, Sarah Ouédraogo, a révélé, samedi à Dakar, que l’école a « formé plus de 10 800 diplômés dont 500 sénégalais… », en marche de l’assemblée générale Association des Sénégalais diplômés du 2iE (Ex. GROUPE EIER/ ETSHER).

« Nous sommes honorés d’être ici au sein de cette assemblée générale extraordinaire de l’association des sénégalais diplômés de l’institut. Comme le Président l’a dit, l’institut a plus d’une cinquantaine d’années et au cours de ces cinquante années, on a formé plus de 10 800 diplômés dont 500 sénégalais. Donc vous voyez, c’était très important pour nous de venir ici parce que ça représente vraiment la dynamique dans laquelle l’institut 2IE est, qui est que nous sommes donc une communauté de formation mais également d’expertise avec pour vision de contribuer au développement du continent africain. C’est vraiment ce que nous venons aujourd’hui exprimer au titre de notre participation ici parce que nous sommes une communauté agissante avec un potentiel de solutions que nous venons apporter pour le continent et c’est vraiment pour ça que c’est très important pour nous de se trouver là et de pouvoir donc mettre en place une stratégie avec nos diplômés également du Sénégal.

PUBLICITÉ


Nous sommes très reconnaissants au ministère de l’eau d’avoir bien voulu patronner cette assemblée. 2IE est à trois cœur de métiers essentiels, nous avons l’eau, l’assainissement et les aménagements hydro-agricoles, nous avons donc l’énergie avec les énergies renouvelables, nous avons le génie civile, les travaux publics et vous voyez, nous avons ajouté une dimension managériale, ça signifie que nous formons des ingénieurs entrepreneurs parce que nous avons bien compris que le secteur privé est très puissant au niveau de cette contribution du développement du continent,  au niveau de l’insertion professionnelle de nos diplômés et nous avons une stratégie dite entreprise et nous sommes très regardant et très volontaires par  rapport à toutes ces dimensions, ici afin que vraiment tous les produits que nous formons au sein de l’institut correspondent vraiment aux besoins du secteur privé parce que c’est là que se trouvent les débouchés.

PUBLICITÉ


Les Etats continuent d’envoyer des diplômés et vous voyez qu’il y a une balle marge de progrès au niveau du Sénégal parce que là, nous avons 500 diplômés. On espère que le nombre de sénégalais pourra augmenter dans le temps et notamment les jeunes filles parce que c’est vrai que pour l’instant, nous avons à peu prés 25 à 35% d’étudiantes et nous avons une grande marge de progression, il faut qu’on arrive à augmenter le chiffre et  nous avons donc noué différents partenariats notamment un partenariat que nous avons avec la fondations master card qui est, de permettre aux jeunes filles méritantes ainsi qu’aux jeunes qui sont dans des situations familiales qui sont très défavorisées de pouvoir quand même venir avec une bourse à 100%, de venir rejoindre l’institut, c’est toutes ces initiatives-là que nous cultivons et nous sommes vraiment reconnaissants d’être là aujourd’hui.


 

Cet article a été ouvert 132 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial