Scat Urbam: Une femme poignarde sa mère et ses jumeaux

mercredi 1 décembre 2021 • 768 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Scat Urbam: Une femme poignarde sa mère et ses jumeaux

PUBLICITÉ

iGFM- Au quartier Scat Urbam, Cité Keur Khadim, hier mardi, un drame familial a été évité de peu. La dame Daba Coly, sous emprises de "forces obscures", a poignardé ses jumeaux de 11ans et leur grand-mère. L'Obs nous apprend que les victimes sont admises aux urgences de l'hôpital Fann. D. Coly, elle, a été internée au département psychiatrique de Fann.

Les faits ont eu lieu le 30 novembre, aux environs de 4 heures du matin. Alors que les autres membres de la famille Coly dormait profondément, la dame Daba Coly sursaute de son lit. Pendant que ses jumeaux de 11 ans (un garçon et une fille) dormaient sur leurs deux oreilles, Daba les a poignardés avec un couteau sorti d'on ne sait où. «Les djinns m'ont sommée de prendre un couteau et de tuer mes jumeaux», criait-elle plus tard, en transe. 

PUBLICITÉ


La grand-mère maternelle des enfants qui dormait dans la pièce à côté, sera réveillée par les cris de douleur de son petit-fils. Une fois dans la chambre, elle n'en croyait pas ses yeux. Après le garçon touché à la partie gauche du dos, Daba Coly avait poignardé sa fille à l'épaule droite.

La grand-mère qui tentait de sauver ses petits enfants, fera les frais de sa bravoure. Dans sa furie, Daba Coly lui a asséné un violent coup dans la région des seins, lui occasionnant une blessure béante. Les jumeaux et leur grand-mère seront ensuite sauvés par les autres membres de la famille, révéillés eux-mêmes pas les cris.

Les victimes seront aussitôt évacuées à l'hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff, orientées ensuite aux Urgences de l'hôpital Fann où elles ont été retenues en observation. C'est également dans cette structure de santé, précisément au département Psychiatrique, que la dame Daba Coly a été admise.

Selon des sources de L'Observateur, D. Coly «ne jouit pas de toutes ses facultés mentales». Mais des témoignages recueillis auprès de proches de la mise en cause, «cette affaire a pris de court le voisinage, tellement Daba est attachée à ses enfants qu'elle chérit plus que tout».

PUBLICITÉ


Une enquête est ouverte pour faire la lumière sur cette affaire.

Cet article a été ouvert 768 fois.

Publié par

Monia inakanyambo

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial