Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

lundi 8 août 2022 • 714 lectures • 0 commentaires

International 1 mois Taille

Seize mois de captivité au Mali pour le journaliste français Olivier Dubois

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6 août, et cela fait désormais 16 mois qu’il est otage au Mali. Le journaliste français a été enlevé le 8 avril 2021 à Gao alors qu’il était en reportage.

Il vient de passer son deuxième anniversaire en captivité. Olivier Dubois a eu 48 ans le 6 août, et cela fait désormais 16 mois qu’il est otage au Mali. Le journaliste français a été enlevé le 8 avril 2021 à Gao alors qu’il était en reportage. Collaborateur de Jeune Afrique, du Point et de Libération, Olivier Dubois est depuis apparu dans deux vidéos dans lesquelles il explique être retenu par le Jnim, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans dirigé par Iyad Ag Ghaly et lié à al-Qaïda.

Le Mali et la France assurent être engagées pour sa libération, mais ne donnent toujours aucun détail sur les actions entreprises en ce sens. En attendant qu’il retrouve la liberté, RFI donne la parole à la famille d’Olivier Dubois tous les 8 du mois. Dans la dernière preuve de vie diffusée par ses ravisseurs, Olivier Dubois expliquait qu’il pouvait entendre ces messages, là où il se trouve, et qu’ils lui étaient évidemment d’un grand soutien.

Déborah Al Hawi Al Masri, compagne d’Olivier Dubois et mère de ses enfants

"Pour ton jour de commémoration, pas de trêve quant à notre mobilisation. D’Avignon à Marseille, de Briançon à l’Alpe d'Huez et jusque dans la capitale, désormais, ton nom, Olivier, a fait le tour de France. Via notre pétition “Libérons Olivier Dubois”, l’un des signataires nous a écrit que si demain, il était à ta place, il aimerait beaucoup que tout le monde se mobilise pour lui. Car ne pas oublier Olivier Dubois ne suffit pas. C’est pourquoi, depuis sept mois, frangin, plus de 110 000 personnes, à tes côtés et aux nôtres, souhaitent, demandent et réclament, tout comme nous, que ce silence qui t’entoure soit enfin brisé, et que tu sois enfin libéré, où que tu sois. Maman, Benjamin et moi t’adressons toutes nos pensées. - Rien à célébrer pour ton anniversaire, encore une fois. Seize mois et bientôt 500 jours que tu es privé de liberté et de contact avec nous. Avec ta sœur, nous continuons de faire avancer nos actions pour que tu ne tombes pas dans l’oubli. Festival d’Avignon, Tour de France, on en a encore sous le pied. Ne perd pas espoir, car personne ne peut t’en déposséder. À très bientôt."

Mère d’Olivier Dubois

André-Georges et Valérye Dubois, père et sœur d'Olivier Dubois

« Libérons Olivier Dubois » : une carte postale à l'Elysée

La mère, la sœur et le beau-frère d'Olivier Dubois ont également demandé, vendredi 5 août, à ceux qui veulent le soutenir, de se procurer « une carte postale respectueuse de son destinataire » et d'y écrire ce message : « Bonjour M. le président, quand Olivier Dubois journaliste, rentrera-t-il en France ? 500 jours... Libérons Olivier Dubois. » Les participants sont ensuite conviés à envoyer cette carte postale à Emmanuel Macron à l'Élysée, à Paris. « Sans timbre, c'est gratuit », précise le communiqué de la famille, qui a également posté une vidéo sur YouTube pour promouvoir l'opération.

RFI

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ


 


 


 


 


 

Cet article a été ouvert 714 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial