Sepp Blatter et Michel Platini blanchis par la justice suisse

vendredi 8 juillet 2022 • 483 lectures • 0 commentaires

Société 1 mois Taille

Sepp Blatter et Michel Platini blanchis par la justice suisse

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Michel Platini a été acquitté par la justice suisse. L’ancien patron de l’UEFA était poursuivi, avec l’ex-président de la Fifa Sepp Blatter, pour un paiement suspect de 2 millions de francs suisses entre les deux hommes en 2011, réglé juste avant que Sepp Blatter ne soit réélu à la tête de la Fifa. Aucun complot là-dessous, dit le Tribunal fédéral qui a acquitté les deux hommes. C’est la fin d’une saga judiciaire de plus de sept ans qui a précipité la fin de carrière de Michel Platini.

Michel Platini et Sepp Blatter sont acquittés de tous les chefs d’accusation qui pesaient sur eux. Mieux, le Tribunal leur octroie une indemnisation de 142 000 francs suisses (environ 140 000 euros) pour Michel Platini et 102 000 francs (soit 100 000 euros) pour Sepp Blatter, relate notre envoyé spécial à Bellinzone, en Suisse, Jérémie Lanche. Les juges n’ont donc pas suivi la thèse du paiement illégitime défendu par le parquet suisse qui réclamait 20 mois de prison avec sursis.

Pendant deux semaines, le Français de 67 ans et le Suisse de 86 ans avaient comparu pour avoir « obtenu illégalement, au détriment de la Fifa, un paiement de 2 millions de francs suisses » (1,8 million d'euros) « en faveur de Michel Platini ». Défense et accusation s'accordaient sur un point : le triple Ballon d'or a bien conseillé Sepp Blatter entre 1998 et 2002, lors du premier mandat de ce dernier à la tête de la Fifa, et les deux hommes ont signé en 1999 un contrat convenant d'une rémunération annuelle de 300 000 francs suisses, intégralement payée par la Fifa. Mais en janvier 2011, l'ancien milieu de terrain - devenu dans l'intervalle président de l'UEFA (2007-2015) – « a fait valoir une créance de 2 millions de francs suisses », qualifiée de « fausse facture » par l'accusation.

C’est donc un succès pour Michel Platini et Seep Blatter qui ont toujours défendu un accord de gentlemen pour services rendus. Et c’est un camouflet pour le procureur Thomas Hildbrand et la justice suisse, qui n’a toujours pas obtenu une condamnation d’ampleur dans les différents procès liés à la Fifa. À l’énoncé du verdict, Michel Platini et Sepp Blatter ont échangé un regard satisfait. Même si le parquet suisse peut encore faire appel.

RFI

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 483 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial