igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Seynabou Gaye Touré, Pdte Conseil départemental : «Tivaouane Mokoul… »

Actualité/Vidéo

IGFM – Chez elle, dans sa villa cossue à Tivaouane, la Présidente du Conseil départemental Seynabou Gaye Touré se présente très raffinée. Dans le décor de son salon où elle pose devant un portrait géant de Serigne Babacar Sy. La Présidente du Conseil départemental de Tivaouane dit ses vérités. Surtout après la visite du chef de l’Etat couronnée de succès.

Dans cet entretien avec igfm, Elle s’empresse de mettre le holà sur cette tendance à croire que la cité religieuse a déjà voté Macky à cause des relations d’amitié entre le Khalife général des Tidianes et le Président de la République. Elle penche plutôt  sur «le travail de terrain».

Quels enseignements tirez-vous de la visite du chef de l’Etat, et que dites-vous à ceux qui disent que Tivaouane  a déjà voté Macky ?

Le Président Macky Sall comme il l’a fait les années précédentes est venu à l’occasion du Maouloud rendre visite à la cité religieuse et a été bien accueilli par les populations dans son entièreté. Tivaouane a la chance d’abriter le Maouloudou Naby, grâce à l’initiative éclairée de Seydi El Hadj Malick Sy. Cette année encore à la venue du Président de la République les populations sont sorties en masse pour l’accueillir.  Et quand il a vu cette grande mobilisation, il s’est rendu compte que la vie était balisée par les responsables qui sont dans cette ville et les autorités religieuses de Tivaouane qui lui ont déroulé le tapis rouge. Ce qui est compréhensible, car le Président Macky Sall a fait mieux que ces prédecesseurs à Tivaouane. Parce qu’il a pris en charge les problèmes rencontrés par la cité religieuse notamment. Et comme retour d’ascenseur nous essayons autant que faire se peut de l’accompagner pour qu’il soit réélu en 2019 au 1er tour.  Dire que Tivaouane est déjà dans la poche ou a déjà voté Macky je n’irai pas jusque-là. Parce que la politique j’ai l’habitude de la définir comme une plante qu’il faut semer, entretenir et continuer d’entretenir. Il reste une question très essentielle, c’est une question de terrain, les marabouts ont donné leur bénédiction, mais c’est aux politiques d’aller sur le terrain et travailler davantage et convaincre les populations sur les réalisations du  Président de la république qui ont impacté sur leur vie même s’il reste un long chemin à faire. Ne dormons pas sur nos lauriers, et continuons à travailler car seul le travail paie.

Aux premières heures du régime vous aviez été nommé ministre délégué en charge des Sénégalais de l’extérieur, vous occupez le poste de Présidente du Conseil départemental de Tivaouane, vous avez remporté le prix d’excellence du leadership local, vous êtes nominée pour un prix au Maroc, est-ce une revanche sur l’histoire ?

Une revanche sur l’histoire certainement. Tout ce qu’on a acquis c’est sur la base de convictions, d’engagement et de travail. Ma devise : Comme le disait Cheikh Ibra Fall en défiant Allah Soubhana wa Tallah «J’attendrai le jour où le bon Dieu récompensera les paroles au détriment du travail.» Seule le travail paie. Et à force de travailler on se retrouve aujourd’hui sur un piédestal où les organisations en charge de veiller sur les localités. Parce que dans ce monde d’aujourd’hui on ne peut pas prétendre développer un pays sans tenir compte de ses territoires. Et la charte de Malabo qui a été décidée en 2014, avait fait ce prix pour que les meilleures collectivités locales soient désignées, encouragées.

  • Tivaouane Mokoul : «Tivaouane n’est pas encore dans la poche»

Harouna FALL, Mor Talla Gaye, Bathie Gning, Cheikh Sarr et Pape Lam (Envoyés spéciaux à Tivaouane)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT