igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Entretien avec Aïssata Talla Sall : «Si j’avais décidé de soutenir Idrissa Seck…»

Présidentielle de 2019

IGFM-Me Aïssata Tall Sall digère toujours mal les multiples critiques sur son soutien au Président Macky Sall à la Présidentielle du 24 février 2019. En plein meeting, dans la nuit du jeudi, vers 3 heures du matin, devant la mairie de Podor, elle a tenu à se laver à grande eau devant ses militants et sympathisants. Ce, en justifiant son soutien responsable et bien réfléchi à Macky Sall. Me Aïssata Tall Sall a donné les raisons pour lesquelles elle n’a pas accepté de cheminer avec Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Me Madické Niang ou Issa Sall. La «Lionne» de Podor est revenue sur la prouesse réussie par le Président Macky Sall de faire parler aujourd’hui, d’une seule et même voix, toutes les filles et tous les fils de Podor. Elle souhaite que cette unité de tous les responsables politiques de Podor ne soit pas de façade et qu’elle se fasse dans la sincérité, sans arrière-pensée, ni préjugé. Ce, pour l’intérêt de Podor et du Sénégal.

«Je n’ai pas peur de ce que j’ai fait et je l’assume»

«Tout le Sénégal sait maintenant que je soutiens le Président Macky Sall. Mais, beaucoup ne savent pas pourquoi je le soutiens. Aujourd’hui, j’ai considéré qu’il était important, dans le département d’où je suis originaire et dans la ville de Podor où je suis née et dont je suis le maire, que je puisse dire à mes parents pourquoi j’ai décidé de soutenir le Président Macky Sall. Pendant quatre (4) tours d’horloge, nous avons discuté avec le Président Macky. Et nous avons échangé avec lui arguments contre arguments. Il a parlé de son programme autour du Plan Sénégal émergent (Pse) et j’ai parlé de mon programme autour de la Société du progrès. Et nous avons vu qu’autour de certains points les plus importants, nous sommes en parfaite convergence par rapport à ce que nous voulons faire pour le Sénégal. Voilà pourquoi nous avons décidé de soutenir le Président Macky Sall. Je n’ai pas peur une seule fois de ce que je dois faire en politique. Jamais par émotion, par pitié ou pour des intérêts personnels, je dirai voici ce que je vais faire. Ce que je fais est basé sur une vision claire et profonde. Une vision incluant toutes les Podoroises et tous les Podorois qui ont toujours cheminés avec moi pour l’intérêt de notre ville. Je suis le soldat de tous les Podorois. Si j’avais décidé seule de soutenir Idrissa Seck, Ousmane Sonko, Me Madické Niang ou Issa Sall, les Podorois allaient me jeter des pierres. Je le dis très haut, aucun de ces candidats de l’opposition ne peut me supporter. Car, pendant 20 ans, je fais de la politique. J’ai deux bandeaux de maire et deux écharpes de député. Donc, si je dois faire un choix, je dois peser la personne avec qui je dois cheminer. Quand nous avons pesé les différents candidats à la Présidentielle, c’est le Président Macky Sall qui a été à la hauteur de nos attentes. Quand nous avons pris la décision de le soutenir, tout le pays a été secoué. Tout le monde a eu peur. Et les gens ont commencé à me demander : Qu’est-ce qui se passe Aïssata ? Mais, chaque jour à 5H30mn, je me lève et je fais mes ablutions et prie. Je me recouche un peu avant de prendre après le chemin de mon bureau. Les gens se demandent si je ne suis pas au courant de ce que l’on parle sur mon dos. Et bien, je suis au courant de tout, mais je ne réponds pas. Ça ne me dérange pas. Ça me laisse au pôle nord. Car, je n’ai pas peur de ce que je fais et je l’assume. En politique, même si nous chantons et dansons, nous savons que c’est la vérité en nous. Nous avons pris la décision de soutenir Macky Sall en toute responsabilité et en pleine conscience de ce que nous voulons pour le Sénégal. C’est pour cela que j’ai dis, avant d’aller en parler partout au Sénégal et à la diaspora, je vais commencer d’abord par chez moi, à Podor, pour éclairer davantage la lanterne des uns et des autres.»

«Le Président Macky Sall a réussi une prouesse à Podor (…). Maintenant, les feux sont braqués sur la ville»

«Le Président Macky Sall a réussi une prouesse, celle de l’unité de toutes les filles et de tous les fils de Podor. Dans l’histoire de Podor, c’est quelque chose d’exceptionnelle. Il a réuni tout le monde, notamment les membres de «Osez l’avenir», de «And liggey Sénégal ak Racine (Alsar)» de Mamadou Racine Sy, de l’Alliance générationnelle (Ag/Jotna) de Me Moussa Diop, de Casa de Aminata Astelle Sall, de l’Alliance pour la République (Apr), entre autres. Dieu a fait qu’aujourd’hui, à Podor, nous tous marchons vers la même direction. Ce n’est pas un défi, mais c’est une grande responsabilité. Je dis que c’est une grande responsabilité, parce que les feux sont braqués sur la ville de Podor. Les gens vont se dire, maintenant que nous sommes tous unis, quels résultats nous allons apporter au Président Sall à la Présidentielle du 24 février 2019. Il n’y a peut-être plus la «Lionne» de Podor, mais ils vont regarder les résultats. Aujourd’hui, le seul défi que nous avons est un défi du score : faire de telle sorte que la réélection du Président Macky Sall soit brillante, irréprochable et incontestable. C’est ce que Podor doit prouver à tous.»

«Désormais, tous les responsables de Podor doivent cheminer dans la sincérité, sans arrière-pensée, ni préjugé»

«Je continuerai d’être l’avocate de Podor. C’est ça qui est le plus important pour moi. Je l’ai dit et je le répète, avant d’être le maire de Podor, je suis la fille de Podor. Je suis et reste la servante de Podor. Il faut que les gens voient que Podor est en train de parler d’une seule et même voix. Je sais que c’est la préoccupation du Président Macky Sall. C’est à nous de relever ce défi. Et je suis optimiste que nous le relèverons. Ici, à Podor, c’est la paix qui régnera. Qu’on le veuille ou non. C’est le destin de la ville. Nous devons tous savoir que c’est l’heure et le temps du Président Macky Sall. Notre objectif doit être de travailler pour que les Sénégalais votent massivement pour lui. S’il est réélu, il aura toutes les cartes entre les mains et en fera ce qu’il veut pour l’intérêt de tous. Je veux, ici à Podor, que l’on soit soudé, que tous les responsables cheminent dans la sincérité, sans arrière-pensée, ni préjugé. Car, le Président Macky Sall est à l’écoute de Podor. Donc, nous devons lui donner, à Podor, les plus forts résultats de sa victoire au soir du 24 février 2019.»

MATHIEU BACALY (ENVOYE SPECIAL)

Derniers articles sur Présidentielle de 2019

Aller vers HAUT