« Si j’avais l’assassin de ma fille entre mes mains… »

Société/Vidéo

IGFM – La mort de Aminata Ka, tuée par son mari à Malika, en a choqué plus d’un. En effet, le mari dépeint comme un ivrogne aurait roué de coups sa femme enceinte de presque trois mois jusqu’à ce que mort s’ensuive. Atterrée, déboussolée, la famille de Aminata Ka attend le corps qui est à l’hôpital Général de Grand Yoff pour les besoins de l’autopsie. Ils veulent enterrer leur fille pour faire le deuil.

Trouvée à la maison mortuaire, entourée des siens, la maman de Aminata Ka n’en revient toujours pas. Sa fille bien aimée est morte dans des conditions atroces. Elle dit être capable de tuer ce « mari-meurtrier » en qui il avait une confiance aveugle…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.