"Si la Bceao nous interdit la monnaie locale..."

dimanche 9 janvier 2022 • 2446 lectures • 9 commentaires

Politique 1 semaine Taille

PUBLICITÉ

La question a suscité débat. Mais, Ousmane Sonko a précisé, hier, au début de sa campagne que la question de la monnaie locale ou monnaie complémentaire, n’est pas l’aspect le plus important de son programme.

«L’économie sociale et solidaire est, elle, l’essence de notre programme, en plus de la digitalisation et des engagements pris envers les Ziguinchorois pour la commune», indique Ousmane Sonko.

Mais, le leader de Pastef sait bien qu’une telle initiative risque de se heurter au véto de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il a prévu cette éventualité.

«Si la Bceao ne donne pas son accord  pour instituer la monnaie complémentaire, je mettrai l’initiative de côté et nous aurons quand même les résultats que nous voudrons avoir sur la Casamance. Car c’est juste un complément, mais pas l’essence de notre programme.»

En parlant de ce programme, Sonko a annoncé qu’il sera mis en ligne ce dimanche. Dans le document, un diagnostic et des propositions de solution sont formulés «en matière de santé, d’éducation, d’urbanisation, d’environnement, de culture et de sport.»

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 2446 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

9 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial