igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Sidiki Kaba : « L’opposition gère le ministère de la parole »

Politique

 IGFM-Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Me Sidiki Kaba, Kaba a procédé à une visite de courtoisie dans plusieurs localités de Tamba dans le cadre de la campagne pour la collecte de parrainages. Il s’est prêté aux questions des journalistes pour lever quelques équivoques. Morceaux choisis.

Sillonner Tamba pour remobiliser les militants

«Je suis venu à Tambacounda pour deux raisons. La première, c’est rencontrer les responsables politiques de la commune de Tambacounda, du département, les alliés et l’ensemble des hommes politiques qui constituent la majorité présidentielle. Nous avons tenu une rencontre samedi qui a vu la participation de tous les maires du département et des alliés bien représentés par le Président du Conseil départemental de Tambacounda Alassane Sina Cissokho. C’était une réunion à la fois de sensibilisation, d’évaluation du parrainage au niveau de la commune et du département.

La  deuxième raison, je voulais moi même mener des activités de proximité avec les populations. Ce que j’ai fait en allant rencontrer les populations dans les différents quartiers de la commune, leur donner les arguments pour qu’ils puissent parrainer le Président Macky Sall qui a un bilan élogieux. Je saisis cette occasion pour remercier le Président Macky de la confiance qu’il a placée en moi en me désignant délégué régional de Tambacounda. Il conforte une position politique qu’il m’a déjà donnée. La première c’est que je suis membre de son gouvernement qui me permet de servir le Sénégal dans la station la plus importante, mais en même temps aussi il m’a nommé membre du secrétariat exécutif de l’APR, en plus je suis le mandataire du parti de BBY. Le renforcement de ces positions politiques m’amènent à une plus grande responsabilité politique, à demander à tous les responsables politiques de travailler dans l’esprit défini par le Président de la République, l’unité car l’union fait la force. Nous devons aller dans ce sens et je vais rencontrer tous les responsables de la région de Tambacounda comme je l’ai fait avec ceux de Koumpentoum. Le parrainage dure 4 mois et j’irai partout dans la région».

Objectif : 107 000 parrainages dans la région de Tamba

«Nous sommes fixés des objectifs. Objectifs qui cadrent parfaitement avec le Président de la République. Son Excellence Macky Sall a demandé que la région de Tambacounda puisse au moins atteindre un objectif de 107 000 parrainages pour  les 4 départements de la région (Koumpentoum, Tambacounda, Goudiry et Bakel). Ces départements doivent avoir 43 000 parrainages chacun. Ce que nous sommes en train de faire. Je puis vous dire que la collecte a très bien marché d’autant que nous avons déjà un chiffre assez élevé et nous avons dépassé les 20 000. Nous pensons que ces objectifs nous allons les atteindre.

Nous, notre objectif c’est de transformer ces parrainages en un vote massif le 24 Février 2019 pour que le Président Macky Sall soit triomphalement élu et que l’on puisse parler de plébiscite».

Achat de conscience : « l’opposition ne fait que parler »

 «L’opposition est aux abois. Alors on parle de tout sans rien vérifier. Il est tellement facile de parler. L’opposition a le ministère de la parole. Moi, il m’appartient d’agir. C’est ce que fait le gouvernement de Macky Sall. Nous allons vers les populations. Nous n’avons pas besoin de promettre la lune. Nous montrons ce que Macky Sall a fait. Ses réalisations sont extraordinaires à tous les niveaux. Benno Bokk Yaakaar n’a pas d’argent à distribuer pour acheter des signatures encore moins de promesses de financements. Les arguments de la coalition se trouvent dans le bilan de Macky Sall et dans la capacité de persuasion sur la pertinence de sa candidature et de sa réélection. J’invite tout le monde à s’engager dans la recherche de ces résultats impératifs, en assurant un parrainage correct et surtout à entretenir la flamme des intentions de vote, jusqu’au scrutin du 24 février 2019».

Pèlerinage : «Nous sommes satisfaits »

«Nous remercions Allah que ces pèlerinages se soient déroulés dans de bonnes conditions. Le Président  Macky Sall a construit au sein de l’aéroport un terminal spécial dédié aux pèlerins. Leurs conditions sont les meilleures. Nous avons négocié pour qu’ils puissent voyager dans le confort, dans la sécurité et le bien-être. Dieu nous a permis que plus de 10 000 pèlerins puissent faire le déplacement au niveau de la Mecque et la plupart sont revenus excepté un cas de décès qui nous a été signalé.

Les prières qui ont été faites pour qu’ils partent dans de très bonnes conditions ont été réalisées. Nous avons aussi le pèlerinage catholique où plus de 400 pèlerins sont partis. Chacun des responsables des pèlerins a exprimé son entière satisfaction et gratitude au Président Macky Sall. Nous sommes heureux de les retrouver. Y’aura toujours des couacs, mais le plus important est que nos pèlerins puissent faire leur devoir religieux sans difficultés et nous disons Al hamdoulilah. Nous souhaitons que les pèlerinages à venir se fassent dans de bonnes conditions».

IGFM

                                              

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Politique

Aller vers HAUT