Situation du pays : La position des Patrons !

vendredi 9 septembre 2022 • 783 lectures • 2 commentaires

Société 2 semaines Taille

Situation du pays : La position des Patrons !

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Près d'une dizaine d'organisations du secteur privé national ont fait une déclaration ce vendredi sur la situation nationale. Ce, dans un contexte marqué par la hausse des prix, l’installation d’une nouvelle législature et l’attente d’un nouveau gouvernement.

Les craintes et l'appel à la sérénité

Dès l’entame de leur texte, les organisation du secteur privé ont tenu à lancer une invite à la paix sociale, à la stabilité politique, à la sécurité des biens et des personnes, à l’accroissement de l’efficacité de l’Etat. Mais aussi, à la séparation des pouvoirs, au respect des institutions de la république, au renforcement de notre souveraineté économique, ainsi qu’à la réhabilitation des valeurs « travail, productivité et éthique».

Puis, elles ont rappelé que notre pays fait face à des crises exogènes sans précédent. Expliquant que leurs entreprises ont fait montre de résilience en prenant en charge les surcoûts financiers pour préserver autant que possible les emplois et le pouvoir d’achat des sénégalais, ils soulignent qu’à présent, l’Etat se doit de résoudre l’équation "subvention sociale, financement budgétaire et croissance économique inclusive."

Futur gouvernement et 14e Législature

«Notre secteur productif est confronté à de nombreuses difficultés : les entreprises ne peuvent plus contenir les impacts desdites crises exogènes. Une morosité économique s’installe à l’échelle du monde. A cet effet, nous attendons tous de voir dans ‘‘l’Action’’ la 14ème législature et le nouveau gouvernement», indiquent-ils.
 
Ils appellent à plus de dialogue social, d’équité et de dévouement pour servir honorablement la Nation, et contribuer ainsi à la moralisation de la vie publique. Le secteur privé invite surtout,  à un dialogue public/privé partageant les mêmes valeurs sur les questions de grande importance républicaine comme la souveraineté économique dans les concessions et les secteurs stratégiques porteurs de croissance.

"Moins de haine de soi, moins de
stigmatisation et de suspicion des privés nationaux
qui gagnent des marchés..."

Sur le pétrole et le Gaz, le secteur privé plaide pour «l’élargissement du cadre réglementaire et juridique du contenu local à d’autres secteurs d’activités que celui du pétrole et du gaz.» Mais aussi, plus d’engagement à de l’administration publique à leurs côtés, "plus de patriotisme économique, moins de haine de soi, moins de stigmatisation et de suspicion des privés nationaux qui gagnent des marchés, et enfin de nouvelles règles de complémentarité avec l’investissement direct étranger."

IIs se sont engagés à accroitre les investissements privés nationaux, à créer plus d’emplois décents pour la jeunesse, à contribuer davantage au développement socio-économique de nos villes et hinterlands.

À la nouvelle législature et au futur gouvernement, les patrons ont adressé un message : «À la 14ème législature, nous disons: ''Auditionnez votre Secteur Privé National avant de voter toute Loi à caractère économique et social.'' Au prochain gouvernement, nous disons : ''Soutenez davantage votre Secteur Privé National afin de permettre à l’entreprise nationale de prospérer et de répondre à cette forte demande d’emplois de notre jeunesse que nous savons innovante et productive.''»

Le Cnp, le Mdes, le Ges,  l'Unacois jappo et l'Unacois yessal, la Cciad, le Cdes, le Cnds et le Cis sont les organisations signataires.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 783 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial