Souleymane NDIAYE: «Sonko doit être plus réaliste et respecter les sénégalais et la jeunesse en particulier»

jeudi 6 octobre 2022 • 15076 lectures • 636 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Souleymane NDIAYE: «Sonko doit être plus réaliste et respecter les sénégalais et la jeunesse en particulier»

PUBLICITÉ

«Parler aux jeunes oui, les mépriser, non ! » On a tous suivi le ton condescendant sur lequel Ousmane Sonko s'adresse à la jeunesse. On peut bel et bien donner des conseils au jeunes, et sur un ton respectueux. Nous l'invitons à plus de respect quand il s'adresse aux jeunes. On ne peut pas se dresser contre le monde entier. Ce n'est pas possible. Il faut plus de modestie et d'humilité quand on a la chance d'être écouté, surtout dans un monde d'ouverture d'esprit. 

«Ziguinchor attend plutôt un Maire à la hauteur de la fonction et non un Maire qui tatone»

Ziguinchor attend un Maire à la hauteur et non un Maire qui tatone. Monsieur Sonko n'a visiblement pas la mesure de la tâche qui l'attend et du rôle d'un Maire et de la municipalité. Le Maire, au lieu de tendre la main pour se doter d'un budget, doit imaginer avec beaucoup de perspicacité les moyens de capter des financements, des recettes sans trop de répercussions sur les administrés et des partenariats allant dans le sens de promouvoir sa Commune et poser, à côté de l'Etat, les jalons d'un développement local durable qui soit profitable à tous. Dans aucun pays au monde, on a vu un Maire quémander des cotisations auprès de ses administrés pour ses projets. Si ce n'est que cela, pas besoin d'élection, n'importe qui peut être un Maire. Au lieu de passer son temps à faire du syndicalisme contre tout et tout le monde, il devrait plutôt se concentrer sur la recherche de solutions concrètes et pertinentes aux attentes des populations. Il doit également être inclusif dans son approche. Les idées toutes faites sont révolues. Il faut avoir l'humilité de travailler de manière inclusive, même avec ses adversaires, qui ne sont pas en réalité ses ennemis.

«Souleymane dit non à la culture du regionalisme qui ressort des allocutions de Sonko »

En outre, nous l'invitons à faire davantage attention à l'usage de certains termes qui peuvent être des germes d'un sentiment régionaliste. Sonko n'est pas plus fier que d'autres sudistes d'appartenir à la Casamance et de vouloir le développement de cette belle région. Après avoir évoqué le sujet de la monnaie locale, le voilà qui dit considérer tout Ziguinchorois ne résidant pas à Ziguinchor comme étant de la diaspora. Hors ce dernier terme est généralement utilisé pour désigner des expatrié d'un pays. Nous lui conseillons d'éviter ce genre de glissement qui ne font que renforcer le communautarisme, dans un contexte de longue accalmie avec en perspective une solution définitive à la crise casamancaise, sans laquelle il serait difficile de tirer profit de tout le potentiel économique de la région du Sud.

« Le leader de la S2D attire l'attention sur de possibles activités de blanchiment de capitaux dans les levées de fonds de Sonko, faites en violation de la loi »

Pour finir, c'est l'occasion de rappeler que les financements dont bénéficient le leader du PASTEF doivent davantage être encadrés. Car, ces levées de fond peuvent facilement cacher du blanchiment de capitaux et ne sont pas reconnues comme sources légales de financement d'un parti légalement constitué. Monsieur Sonko qui est un inspecteur des impôts devrait savoir que l'origine licite de ces fonds est difficilement traçable et cela devrait même alerter la vigilance de nos organes de contrôle tels que la CENTIF. Donc, il faut vérifier si tout cela est possible légalement.

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 15076 fois.

Publié par

Birame Ndour

editor

636 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial