Sonko livre sa position: "Je dis non à la fermeture du campus social..."

vendredi 16 avril 2021 • 1238 lectures • 5 commentaires

Politique 2 semaines Taille

Sonko livre sa position: \

Du fait des scènes de violence qui deviennent récurrentes à l’Université Cheikh Anta Diop de dAKAR, le Conseil de l’Université a demandé la fermeture du Campus et décidé de la dissolution des amicales. Mesures qu'Ousmane Sonko ne partage pas. Il l'a dit dans une tribune. Ci-dessous un extrait.

«Je marque ma compassion à ces étudiants victimes d'un système incompétent, corrompu et injuste. Oui à la régulation et à la règlementation des universités qui doivent absolument demeurer des espaces de savoir, de paix et de quiétude, mais je dis non à la fermeture du campus social qui compromettrait davantage la situation et les chances d'une jeunesse déjà trop abandonnée et sacrifiée, alors que l'année universitaire vient à peine de démarrer.


Comment imaginer un étudiant, sans ressources et avec un système de transport public insuffisant, quitter tous les jours Pikine, keur Massar, Diamniadio, Thies,  Mbour ou beaucoup plus loin, pour venir faire ses cours à Fann?


Pendant ce temps, le gouvernements continuent de vendanger les intérêts nationaux aux étrangers, d'entretenir un système d'escroquerie sur les deniers et biens publics, de dilapider l'argent public dans des rassemblements politiques farfelus et de mentir à cette jeunesse par des promesses chimériques d'emplois.


Gageons que c'est justement pour réunir les 450 milliards de promesses démagogiques d'argent à se partager entre politiciens de BBY qu'il faille opérer des économies par des ponctions budgétaires dans les secteurs névralgiques de la santé, de l'enseignement supérieur et de l'éducation.»

Cet article a été ouvert 1238 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

5 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial