Sous-traitance en milieu du travail - La FGTS/B se réjouit de la médiation du HCDS

samedi 18 septembre 2021 • 504 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Sous-traitance en milieu du travail - La FGTS/B se réjouit de la médiation du HCDS

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) La recrudescence de la sous-traitance en milieu du travail prend des proportions inquiétantes au Sénégal. Les travailleurs de notre pays exerçant dans plusieurs secteurs d’activités (INDUSTRIES EXTRACTIVES ET MINIERES, SENELEC, SEN’EAU, BANQUES etc…) sont en train de subir les affres de cette méthode inique  qui compromet à tout point de vue leurs conditions sociales d’existence et de dignité humaine.

En réalité, il est regrettable de constater pour s’en désoler que la  sous-traitance ne sert qu’à  d’enrichir un groupuscule de personnes au détriment de milliers de travailleurs et leurs familles, condamnés à vivre dans une précarité inqualifiable et insoutenable.

PUBLICITÉ


En effet, sans protection sociale, sans plan de carrière, sans perspective durable, ces braves travailleurs se trouvent ainsi maintenus dans une situation d’indécence, contraire à la philosophie et aux recommandations de l’OIT dans le respect des normes édictées par le travail décent.

PUBLICITÉ


C’est la raison pour laquelle, la FGTS/B, toujours ancrée dans le camp des travailleurs, pour la défense de leurs intérêts matériels et moraux a pris sa responsabilité pour dénoncer  cette pratique antisociale et demande à l’Etat du Sénégal de faire respecter les textes réglementant la sous-traitance dans notre pays, en application des dispositions pertinentes du Décret N°2009-1442 fixant la protection particulière des travailleurs employés par des entreprises de travail temporaire et les obligations auxquelles sont assujetties ces entreprises.


La FGTS/B se réjouit de la médiation et de la facilitation  du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), à sa tête la Présidente Innocence Ntab Ndiaye, qui n’a ménagé aucun effort pour faire respecter ce droit légitime des travailleurs et magnifie la décision prise par  la Direction de DANGOTE CEMENT SENEGAL  d’intégrer graduellement trois cent trente-trois(333) travailleurs, utilisés par des entreprises de sous-traitance.


La FGTS/B  demande aux travailleurs de notre pays de s’approprier les services de cet outil qu’est le  Haut Conseil du Dialogue Social(HCDS), qui ,depuis sa mise en installation en février 2015  en remplacement de la commission nationale du Dialogue Social(CNDS) a connu des progrès importants et a eu beaucoup de succès dans la promotion et l’institutionnalisation du Dialogue Social dans notre pays.

Cet article a été ouvert 504 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial