igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Cap-Skirring : Les populations annoncent un vote sanction contre Macky

Politique

 

 iGFM – (Dakar) Les populations de La station balnéaire de Cap Skirring sont très en colère.  Et pour cause, elles ont soif et leur cité présente un visage hideux. A côté de leur manque d’eau potable, ces populations  qui s’approvisionnent en eau à partir des puits qui côtoient leurs toilettes, vivent dans une promiscuité, dans une l’insalubrité et l’humidité. Une situation qui les indispose véritablement.   Ne pouvant plus, disent-elles, leur pilule amére, ces populations ont hier, devant la presse crier leur amertume et leur colère.  Elles ont même annoncé un vote sanction en 2019 contre le Président Macky Sall. «Nous n’en pouvons plus et nous voulons plus des promesses du Président Macky Sall et de son gouvernement. Il  y a un an et six mois, le ministre de l’hydraulique, Mansour Faye était venu à Cap Skirring pour nous servir des promesses qu’il n’a jamais respectées. C’est à la limite une honte. En vérité, l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement en matière d’assainissement et d’accès à l’eau à Cap Skirring n’est que chimère et illusion », se désole le porte-parole des artisans et commerçants du village artisanal de Cap Skirring, Lamine Biaye. Pour Aliou Sow responsable politique de l’Alliance pour la république dans la station touristique, «nos populations sont à bout et elles ne puisent plus, en vérité, ce clavaire qu’elles vivent depuis plusieurs années », dit-il, le cœur meurtri. Très remontée, «nous sommes tous unis. Il est clair que si nous n’avons pas d’eau potable d’ici la prochaine présidentielle, nous allons tous voté contre le Chef de l’Etat, Macky Sall et toute la coalition qui le soutient. Rien ne nous fera reculer. Nos familles côtoient jour et nuit le choléra. Nous avons tous soif », dira Mme Aminta Gueye. Elle portait la voix des femmes de la station touristique. Le maire de Djembéring Tombong Gueye interpellé, « je suis en phase avec mes populations. Il y a moins de 3 semaines, le Premier ministre Mouhammad Boune Abdallah Dione m’a reçu. Je lui ais fait part de cette complainte de mes populations»,  a dit M. Gueye qui invite  l’Etat à faire de la résolution de cette problématique une priorité.  A Cap Skirring,  les populations ne boivent et ne se lavent pas avec l’eau du robinet. L’accès à une eau potable est un casse-tête permanent pour les quelques 12.000 habitants du village. « Le Président Macky Sall et son gouvernement ont été saisis de la question. Mais, ils n’ont jamais réagi favorablement à notre préoccupation majeure. Que de vaines promesses.  Notre village est assis sur une bombe », ont conclu les populations de Cap Skirring

   MOUSSA DIAW

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Derniers articles sur Politique

Aller vers HAUT