Thiès : Le Fpdr vilipende Macky Sall auprès des guides religieux

Politique

IGFM-Habib Sy et Diop Decroix ont alerté les guides religieux sur les dérives de Macky Sall, sans toutefois préciser que l’opposition lui fera face, afin qu’il sursoie au parrainage à la Présidentielle de 2019.

Le Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr), sous la direction de Mamadou Diop Decroix, Habib Sy et Mamadou Lamine Massaly, a initié une tournée auprès des guides religieux pour les informer de la situation politique du pays et les alerter sur les pratiques politiques dangereuses du Président Macky Sall et de son pouvoir. Selon Habib Sy, ancien ministre d’Etat, Macky Sall est en possession d’une allumette avec laquelle il joue pour mettre le feu dans le pays. «Ces pratiques se sont traduites tout récemment, par des manipulations de la Constitution et de la loi électorale dans le but d’empêcher des candidats de l’opposition de se présenter à la prochaine présidentielle. Il y a le système du parrainage qu’il veut instaurer et qui est une barrière que l’on veut imposer aux candidats de l’opposition», regrette-t-il.

Il fera savoir au guide religieux Ahmadou Barro Ndiéguène qui les a reçus à Keur Mame El Hadji, qu’ils vont visiter ses pairs du Sénégal pour tirer la sonnette d’alarme. «Nous sommes, comme la majorité des Sénégalais, guidés par le sens de la responsabilité d’un climat de paix et de sérénité dans ce pays. Ce qui ne semble pas être la conviction du Président Macky Sall qui pose des actes par lesquels, il veut forcer le destin pour avoir un deuxième mandat présidentiel sans aucun problème», dit-il.

Dans sa dynamique de lutte, l’opposition envisage d’organiser une marche nationale le vendredi 13 juillet, même si elle est consciente qu’en de telles occasions, Macky Sall dépêche les forces de l’ordre pour casser de ses militants.

Mamadou Diop Decroix et Cie invitent le Président Sall à surseoir au parrainage jusqu’après la Présidentielle de 2019. «Personne n’est contre le filtrage. Mais il faut que cela se fasse dans le cadre d’une concertation large et inclusive. Si cela n’est fait, on court de gros dangers pour notre pays. Les chefs religieux doivent nous aider à freiner l’ardeur dévastatrice de Macky Sall», avertit Decroix.

Parmi ces pratiques de Macky Sall, Habib Sy a évoqué l’attitude irresponsable du ministre de la Justice, après que la Cour de justice de la Cedeao a jugé que les droits de Khalifa Sall n’ont pas été respectés pour une justice correcte. «La Cour de la Cedeao leur a dit de libérer Khalifa Sall. Elle a condamné l’Etat du Sénégal à lui payer 35 millions de FCfa. C’est une honte pour notre Etat.  Mais ils vont persister dans leurs pratiques. Ils sont en train d’accélérer la procédure pour que Khalifa ne soit pas candidat à l’élection présidentielle. Il y aura d’autres Khalifa Sall. Ils ne peuvent y échapper et Khalifa Sall sera candidat à la Présidentielle de 2019», prévient-il. Poursuivant, il dira que c’est une autre idiotie du gouvernement que de chercher à invalider l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales. «Karim Wade a été inscrit sur les listes électorales.

Il a quitté le Qatar pour se rendre au Koweït. Un récépissé lui a été donné. Le ministre de la Justice, à l’époque avait dit, qu’il n’a pas perdu ses droits civiques et politiques. Qu’est ce qui peut donc empêcher Karim Wade à être candidat à la prochaine Présidentielle ? Ils trouvent encore un subterfuge pour changer les lois de la disposition électorale pour dire que pour être candidat, il faut être électeur. Ce qui est contraire à la disposition de la Constitution. Il faut que les populations comprennent que nous avons une responsabilité d’arrêter ces pratiques, sinon on ne sait pas où va le pays», alerte-t-il. Ousseynou Ndiéguène les invitera à plus de responsabilité et à retrouver le Gouvernement dans le cadre de concertations. Après Thiès, la délégation se rendra à Thiénaba, Ndiassane, Kaolack et à Touba.

Auteur : L’Observateur 

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.