Tiken Jah: « Ce que j’attends de Macky Sall »

vendredi 14 janvier 2022 • 7547 lectures • 0 commentaires

People 4 mois Taille

Tiken Jah: « Ce que j’attends de Macky Sall »

PUBLICITÉ

iGFM – (Dakar) Tiken est un Africain qui pense et agit en fils d’Afrique. En citoyen d’Afrique, Tiken ne se fixe aucune censure pour parler ou chanter l’Afrique, dont le destin, la situation politique et démocratique et l’avenir de continent du futur occupent une place centrale dans la vision et dans la motivation de l’homme Fakoly. Dans un entretien accordé à rewmi, l’artiste revient sur son amour pour le Sénégal, Macky à la tête de l’Union Africaine, le retour de Laurent Gbagbo en Côte...

Qu’est-ce qui vous lie au Sénégal ? 

PUBLICITÉ


C’est l’amour d’un pays africain. Je considère aussi que le Sénégal est mon pays. Je suis un panafricaniste convaincu et je suis d’avis qu’aucun pays africain ne pourra gagner tout seul, c’est tous ensemble que nous allons gagner tous les combats (politique, économique). Ce n’est pas normal que l’Afrique soit dans cette situation : continent très riche, population très pauvre, c’est un paradoxe tout simplement parce que nous sommes divisés.
Quelle appréciation faites-vous du retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire ?

PUBLICITÉ


Chaque fois qu’il y a de l’apaisement, nous sommes contents, ça fait moins de morts. Le fait que Laurent Gbagbo soit revenu en Côte d’Ivoire, qu’il soit accueilli par le président ivoirien élu et qu’il ait dit devant tout le monde qu’ils sont des frères est une bonne chose et nous ne pouvons que le saluer. C’est dans la paix qu’on peut continuer à travailler, c’est dans la paix que le développement peut se faire. Je suis heureux qu’il soit revenu et je souhaite que d’autres opposants qui sont à l’extérieur rentrent en Côte d’Ivoire pour que tous les enfants du pays se retrouvent.
Macky Sall à la tête de l’Union Africaine, qu’attendez-vous de lui ? 
J’attends de Macky Sall qu’il fasse en sorte que les Africains se rapprochent, qu’il encourage l’intégration et surtout que les peuples africains se sentent concernés par l’Union Africaine. Quand le Mali a mal à la tête, que le Sénégal, l’Ethiopie se sent concernés, ce que l’on attend tous parce que c’est ça la solution. Sans les matières premières de l’Afrique, le monde va arrêter de fonctionner. J’espère que le président Macky Sall, pendant son mandat, va s’atteler à approfondir un peu ce rapport entre les peuples africains et cette union.
Quel est votre position par rapport au syndrome de troisième mandat ? 


La question du troisième mandat est devenue un problème aujourd’hui, elle fait beaucoup de morts. La solution que je propose c’est une anticipation,  que les artistes engagés, les mouvements de la société civile, entre autres, se mettent ensemble pour ensemble aller rencontrer le président actuel de la CEDEAO et lui dire qu’il mette dans la constitution de la CEDEAO (s’il y en a) qu’il faut que tous les chefs d’Etats s’arrêtent à 2 mandats. L’autre solution serait d’en parler au président de l’Union Africaine. Il faut qu’on dise à tout le monde que les jeunes d’aujourd’hui sont hostiles au troisième mandat.
Votre message à l’endroit des footballeurs en cette période de CAN ?


Je souhaite bonne chance à toutes les équipes africaines et surtout que le meilleur gagne. Que le niveau du football africain soit encore relevé à travers cette Coupe d’Afrique des Nations. Nous avons des joueurs qui font notre fierté, c’est le cas de Sadio Mané pour le Sénégal, ce sont des ambassadeurs.

Cet article a été ouvert 7547 fois.

Publié par

Mame Fama GUEYE

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial