Tirs groupés contre des propos "inqualifiables" !

lundi 29 novembre 2021 • 1183 lectures • 6 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Tirs groupés contre des propos

PUBLICITÉ

C’est en chœur que les hommes politiques, particulièrement ceux de l’opposition, ont opposé aux propos de Gaston Mbengue. Sonko, Khalifa Sall, Thierno Alassane Sall et Cie ont condamné la sortie du promoteur de lutte à l'endroit de Barthélémy Dias.

«Propos, d’une violence inouïe » (Khalifa Sall)

«Ce qui fait une nation c’est son unité et sa volonté de vivre en commun. Dans une telle communauté, chaque citoyen quelle que soit son appartenance sociale, ethnique, religieuse jouit de tous les droits civiques et politiques. Je condamne fermement les propos, d’une violence inouïe, tenus à l’endroit de Barthelemy Dias et qui doivent être sanctionnés.»

"Quelle honte, quelle ignominie..." (Decroix)

"Je suis tombé sur les propos catastrophiques de Gaston Mbengue parlant de Barthélémy Dias.  Quelle honte ! Quelle ignominie ! On découvre ainsi que tout peut être pensé et dit dans notre pays. Jusqu'à quand ? (…) Les germes de la déstabilisation sociale se mettent progressivement en place et, apparemment on détourne le regard et on se bouche les oreilles.  Et demain on se montrera surpris alors qu'on a apporté son fagot de silence coupable au réveil de la fitna. Je dénonce et je condamne".

"Un peuple, un but, une foi,
il ne faut jamais cesser de le rappeler
face aux pyromanes." TAS

"Les propos de Gaston Mbengue sont abjects. Le Sénégal est une République laïque et démocratique qui porte la promesse de l'amitié interconfessionnelle et l'effacement des barrières ethniques. Un peuple, un but, une foi. Il ne faut jamais cesser de le rappeler face aux pyromanes."

"Les élections ne doivent pas nous faire perdre...» (Soham Wardini)

"Les prochaines joutes électorales de janvier 2022 ne doivent pas nous faire perdre à l'esprit les fondements de notre Nation et le socle de notre société que sont la cohésion sociale, le respect de l'autre et surtout une commune volonté de vivre ensemble. Nous devons unanimement condamner toute atteinte à ces valeurs partagées. La Charte pour la Paix prônée par le Cadre unitaire est un rappel qui s'avère salutaire face aux dérives".

«Dangereux et irresponsables» (Cheikhou Oumar Sy)

«Les propos de M. Gaston Mbengue sont dangereux et irresponsables.  Le 1er  Président du Sénégal était Senghor et non Mbengue, Ndiaye, Sy, Tall ou Mbacké. C'est ce choix judicieux qui a tracé la voie à notre cohésion sociale. Tout mon soutien à mon cher ami et Maire Barthélémy Dias.»

«Propos scandaleux, appel au meurtre» (Ousmane Sonko)

«Nous exigeons du Président Macky Sall qu’il condamne dans les 24h, sans réserve et publiquement, les propos scandaleux, l’appel au meurtre lancé aujourd’hui par un de ses souteneurs contre monsieur Barthélemy Dias.»

"Li dafa niaw. Ku nopi rek nafekh gua", (Ndeye Ndack Touré)

"C'est  Décevant de voir certains hommes politiques  utiliser la communication offensive pour déstabiliser leurs adversaires.  Je condamne fermement les propos haineux tenus par certaines personnes.( ce n'est pas la première fois.) A ce rythme une guerre civile éclatera . Li dafa niaw. Ku nopi rek nafekh gua. Ne sommes nous pas tous Sénégalais ?"

PUBLICITÉ

Cet article a été ouvert 1183 fois.

Publié par

Youssouf SANE

editor

6 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial