igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Trafic de drogue dure à Ziguinchor : Le Coiffeur Guinéen A. Sylla arrêté avec un (1) Kg de cocaïne

Actualité

iGFM – (Ziguinchor) – La Brigade Régionale des Stupéfiants de Ziguinchor a mis fin hors d’état de nuire un Guinéen de Conakry qui s’adonnait à un trafic de drogue dure. A. Sylla c’est son nom. Coiffeur de profession, il était établi dans le quartier de Tiléne, dans la périphérie de Ziguinchor. A. Sylla a été arrêté avec un (1) Kg de cocaïne. Une arrestation qui intervient, il y a plus d’un mois, la capture sur le long de la frontière sénégalo-bissau-guinéenne par les éléments de l’Octris de Ziguinchor de l’émigré sénégalais vivant en Italie qui détenait par devers lui aussi un (1) Kg de cocaïne.

Tout est parti le samedi 18 janvier 2020, quand les hommes de l’adjudant-chef Pape Sarr Gueye chef de la Brigade Régionale des Stupéfiants de Ziguinchor, exploitant une information faisant état d’un vaste réseau de trafic de cocaïne dans des auberges sise à Ziguinchor, ont organisé une planque avant de procéder à l’interpellation d’un individu de nationalité guinéenne. A. Sylla puisse que c’est de lui qu’il s’agit, est né en 1979 à Conakry, république de Guinée. Coiffeur de profession, il a arrêté à Tiléne pendant qu’il détenait par devers lui un (1) Kg de cocaïne à la suite de l’investigation des lieux par les policiers.

«Une fouille minutieuse a permis de découvrir par devers le coiffeur Guinéen A. Sylla un sachet soigneusement  dissimulé dans ses habits contenant un bloc compact sous forme de tablette de poudre blanche, emballé de plusieurs couches de plastique et deux téléphones portables », renseigne nos sources proches de l’enquête. Après investigation, il s’est avéré être de la cocaïne. Interrogé sommairement sur sa provenance, «je m’approvisionnais auprès d’un fournisseur», a confié A. Sylla aux policiers enquêteurs. Le coiffeur Guinéen est pour l’heure placé en garde à vue au commissariat de police de Ziguinchor. La cocaïne et les téléphones portables ont été mis sous scellés. Le Procureur de la République informé, l’enquête suit son cours», renseigne toujours nos gorges profondes.

Pour rappel, dans la première semaine du courant du mois de décembre 2019, un émigré sénégalais basé en Italie, répondant du nom de Moustapha Gueye a été aussi arrêté avec un (1) Kg de cocaïne. Des faits qui s’étaient déroulés sur le long de la frontière entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, à hauteur du village de Mpack. «Ziguinchor serait-elle serait un terreau fertile pour les trafiquants de de drogue dure (cocaïne) ? Ziguinchor serait-elle devenu un lieu de pèlerinage pour les narcotrafiquants ?» Autant de questions qui brûlent depuis hier les lèvres des populations de la capitale sud.

 IGFM

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT