igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Trafic de faux billets: Bougazelli, sa dernière audition et ses pleurs

justice

iGFM- Placé en garde à vue avant-hier mercredi dans l’affaire du trafic présumé de faux billets de banque, le député Seydina Fall Bougazelli vit mal son arrestation. Il a aussi été entendu une nouvelle fois hier jeudi par les gendarmes de la Section de recherches pour complément d’enquête. Son déferrement au Parquet est prévu ce vendredi.

L’image est saisissante. Elle a choqué les âmes sensibles et dérangé certains témoins de la scène. Le député Seydina Fall Bougazelli n’a pas pu retenir ses larmes hier à la Section de recherches de la Gendarmerie de Colobane. L’homme a finalement craqué, pleurant à chaudes larmes devant la visite d’un de ses proches. Le parlementaire placé en garde à vue depuis avant-hier mercredi pour détention de faux billets de banque, ne se remet toujours pas de sa mésaventure.

«Il se pose beaucoup de questions sur ce qui lui est arrivé», souffle-t-on. Mais, le député, bien pris en charge par les pandores, peut se consoler des visites de responsables politiques de la majorité présidentielle de Benno book yaakaar (Bby). La tête de file du mouvement politique «Gëm sa bopp» et Directeur général de l’Anamo Maodo Malick Mbaye et le député Abdou Mbow lui ont apporté un soutien moral, hier. D’ailleurs, ce dernier est toujours à ses côtés depuis l’éclatement de cette affaire de faux billets, le jeudi 14 novembre 2019, jour de l’interpellation du député Bougazelli à Ngor (Dakar) avec un sac contenant des faux billets de banque.

L’enquête ouverte à la Section de recherches de Colobane après l’arrestation de 5 autres personnes est bouclée. L’acte final majeur a été posé hier jeudi, avec une nouvelle audition du député Seydina Fall Bougazelli, par le Commandant Mbengue, assisté par ses hommes. Placé en garde à vue depuis mercredi dernier dans les locaux de la Section de recherches, sis à la Caserne Samba Diéry Diallo, le député apériste a été extrait de la chambre de sécurité dans l’après-midi d’hier, pour un ultime face-à-face avec les enquêteurs.

Il est environ 17 heures. Pour les besoins de cette audition, les gendarmes ont fait appel à Me El H. Diouf, l’un des avocats du responsable de l’Alliance pour la République (Apr) à Guédiawaye. Toute activité cessante, la robe noire a rappliqué dans les locaux des pandores. L’audition d’environ une demie heure a porté sur un complément d’informations. Les questions, confie-t-on, ont porté sur sa présumée responsabilité dans cette affaire de faux billets. Assisté de son avocat Me Diouf, Seydina Fall a quasiment répondu à toutes les interrogations des enquêteurs.

Il a également précisé ne pas connaître toutes les personnes (5 : Ndlr), arrêtées dans le cadre de cette affaire. Pour étayer ses propos, le député apériste a indiqué qu’il ne saurait faire partie d’un quelconque réseau de faussaires. Selon des sources concordantes, Bougazelli n’a pas été confronté aux autres personnes arrêtées et déférées pour cette même affaire.

Bougazelli a pris congé de son avocat Me El H. Diouf. Il est raccompagné dans la Chambre de sécurité par les gendarmes. De l’avis toujours de nos interlocuteurs, sauf cas de force majeur, «le déferrement de Seydina Fall au parquet du tribunal de grande instance de Dakar est prévu aujourd’hui, vers 10 heures». Un face-à-face avec le procureur de la République qui va décider du sort à lui réservé.

ABDOULAYE DIEDHIOU

Derniers articles sur justice

Aller vers HAUT