BBY est une coalition politique de plus de 300 entités d’égale dignité 

dimanche 26 novembre 2023 • 726 lectures • 1 commentaires

Blog 3 mois Taille

BBY est une coalition politique de plus de 300 entités d’égale dignité 

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Rappel historique : La composition organique de la coalition BBY ne sera plus la même à la veille des élections présidentielles de 2024. 

Pour rappel BBY a été monté sur les fonds baptismaux à la veille du second tour de la présidentielle de 2012. 

PUBLICITÉ


La coalition Macky 2012 venait fraîchement d’être classée deuxième (26,58 %)  au 1er tour de la présidentielle de 2012 derrière le candidat Wade (34,81 %).  

PUBLICITÉ


Entre le 1er tour et le second tour , la coalition BBY a vu le jour et remportât les élections avec un score de (65,80 %).


Il faut rappeler et saluer  la posture adulte de feu Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti Socialiste d’alors.


Un plébiscite devant le candidat Wade malheureux avec (34.20%) des voix : score exceptionnel.


Macky Sall devenait le Président de la République le mieux élu de l’histoire de la République sénégalaise.


BBY ou Grande Mouvance Présidentielle en 2019 :


La date anniversaire de la coalition a été les élections de 2019. Élections à laquelle la coalition BBY ou grande majorité présidentielle remporte la manche au 1er tour avec (58,26 %). 


Les réalités de 2012 n’étant plus les mêmes. Le contexte ayant évolué.


Toutefois, il est possible de professer que même le score de 2019 est extraordinairement élogieux. 



Pour la raison que l’effet de grâce est terminé depuis.


Le Président de la République était confronté à la dure réalité de la gestion quotidienne d’un pays.


En vérité, généralement, c’est dès le lendemain de la prestation de serment du Président de la République que ce dernier commence à perdre des voies puisqu’on ne peut contenter tout le monde, d’une part ;  que la complexité du travail est réelle et oblige à prendre des mesures impopulaires, d’autre part.



Donc 7 ans après avoir ce score renseigne aussi d’un plébiscite et manifeste de la confiance toujours réelle entre le chef de l’Etat et ses administrés.


Cela dit, il convient de revenir sur le fonctionnement du Benno Book Yakaar.


En effet, tous les partis et associations membres sont des entités d’égale dignité.


Bien sûr, il y’a un critère discriminant favorable au Président de la République Macky Sall, tête de gondole et président de l'APR.


Les 2 autres grandes coalitions sont les partis de la gauche que sont le PS et l'AFP. Ils sont membres créateurs du Benno Book Yakaar.


Il y’a l’existence d’autres partis. Tout aussi valeureux. Tout aussi soucieux du développement du pays.


Il faut préciser qu’entre 2012 et 2019, beaucoup de dignitaires du PDS ont intégré la coalition, en gardant leur état major.



C’était important à rappeler.


BBY Perspective Électorale de 2024 :



Le deuxième anniversaire sera acté le 24 février 2024 , à cette étape de l’analyse, les postulats de 2012 et 2019 ont migré ou évolué en ce sens qu’il est compris qu’il y’a un nouveau contexte né principalement de la décision du PR le 3 juillet 2023.


Pour rappel, le Président de la République a décidé de n’être candidat.



Il y’aura une recomposition politique, qui est entrain de s’opérer imparfaitement et qui s’accentuera clairement au lendemain du 24 Février 2024, et qui devra obéir aux meilleures règles de collaboration adulte et soucieuse de la dignité des partis ; 


-Le président de la République Macky qui a dirigé la coalition depuis presque 12 ans, n’est pas candidat à sa propre succession.


-Pour une première fois au Sénégal , l’élection présidentielle va se dérouler sans le président sortant.


-Le candidat désigné de la coalition qui est l’actuel PM Amadou BA a la lourde et exaltante tâche de diriger la coalition la plus endurante de l’histoire politique du sénégal, de l’Afrique et probablement du monde.


Sur la base de ce qui précède, la coalition BBY devient immédiatement une entité différente de sa composition originelle de 2012 et de 2019. 



Certains membres de la coalition, responsables de mouvements ont désapprouvé le choix du candidat désigné , on peut citer Aly Ngouille Ndiaye, l’ancien PM MBAD, Mame Boye Diao, Samba Ndiaye, Ibrahima Sall , pour ne citer que ceux là.


Ces départs suivent la séparation à l’amiable (mbourou akk soow) du Président de Rewmi avec BBY.



Il faut du Benno Book Yakaar relooké*et reprofilée*



BBY: Nouvelle donne


Une autre équation qui pourrait imploser la dynamique interne de BBY est que certains dignitaires au sein de l'APR ou même des partis et mouvements n’ont pas encore manifesté une réelle appropriation de la décision sur le candidat désigné. 


Aujourd’hui, aucun des membres, partis, entités ou associations ne peut prétendre se prévaloir de la règle de prééminence.


Oui certes pour la représentativité, seules quelques formations politiques pourraient mettre sur place le critère du maillage du territoire. 


Il y’a pas d'étude sérieuse sur le positionnement des partis par rapport à leur popularité.



C’est rare de nos jours avec la nouvelle réalité des partenariats politiques qu’un parti politique ou mouvement aille aux élections seul.



La seule règle qui vaille aujourd’hui est celle des grands ensembles : gagner ensemble et gouverner ensemble.


BBY doit s’adapter à la nouvelle dynamique de solidarité aux autres formations.


Il faut saluer l’élégance des partis alliés qui ont jeté leur dévolu et confiance sur le Président Macky pour le choix du candidat désigné, au prix de grandes vagues de frustration interne de leurs militants et cadres pourtant  valablement éligibles et d’égale dignité à cette candidature de la présidentielle de 2024.



Je confirme que des présidentiables patentés sont dans les partis alliés.


D’ailleurs, les agissements parfois injustifiés des seuls membres de l'APR sont devenus inaudibles, abusés et inélégants. 



L'APR, ou ses membres ne détiennent pas le monopole de l’excellence.



Le choix des délégués régionaux pour le parrainage a été la goutte de trop.



Il était pensée la rectification de la démarche biscornue.



Que nenni !


La réalité implacable est aujourd’hui que BBY doit travailler à être homogène.



Pour cela les membres de l'APR doivent cultiver la culture du militant adossé aux règles de fonctionnement d’une association politique.



Accepter les règles de fonctionnement et de structuration d’un parti organisé. 


BBY doit devenir un ensemble solidaire :


 


Il faut en plus de la générosité dans la répartition des tâches institutionnelles et politiques pour arriver à bout et remporter la manche en 2024.



Ça ne sera pas de tout repos pour le SEP de BBY et le candidat Amadou BA!!!


Seule la discipline de l'APR est indispensable pour un plébiscite en 2024:


Il faut le dire et répéter.


L’inobservation des directives du SEP de BBY a été fatal à la coalition durant les élections locales et législatives.


Il ne saurait exister de dynamique individuelle dans une coalition d’envergure, BBY a été porté sur les fonds baptismaux pour gagner le pari du nombre et d’une gouvernance inclusive.


Les actes posés dans le processus de parrainage en cours principalement par des membres de l'APR ne rassurent pas.


L’indiscipline est laide et hideuse, la discipline est belle et victorieuse!!!


 


Banda DIOP
Mouvance Présidentielle

Cet article a été ouvert 726 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

1 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial