Pourquoi l'homme d'affaires Doro Gueye a été arrêté !

mardi 28 mai 2024 • 4132 lectures • 2 commentaires

Société 2 semaines Taille

Pourquoi l'homme d'affaires Doro Gueye a été arrêté !

PUBLICITÉ

L'homme d'affaires Doro Guèye est dans de beaux draps. Proche de l'ancien régime, il est entre les mains des enquêteurs de la Section de recherches de la Gendarmerie de Colobane, depuis hier, tard dans la soirée. Il est arrêté pour une affaire d'escroquerie foncière présumée portant sur plus d'un milliard de FCfa.

Cette nouvelle arrestation de l'homme d'affaires fait suite à une plainte déposée contre lui par le Directeur de la société Sci Amanah, Zakiloulahi Sow. La partie civile a évalué le préjudice à 1,2 milliard de FCfa. Les gendarmes-enquêteurs ont remis à Doro Guèye une convocation à comparaître dès réception. Une injonction respectée par Doro qui se rend aussitôt dans les locaux de la Section de recherches de la gendarmerie sis à la Caserne Samba Dièry Diallo de Colobane.

PUBLICITÉ


Arrivé chez les enquêteurs, le mis en cause a été soumis à une audition. Selon les informations de L'Observateur, Doro Guèye a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Cependant, l'homme d'affaires aurait cité le nom de l'ancien président de la République, Macky Sall, pour se dédouaner. Il aurait déclaré qu'il agissait sous les ordres de Macky Sall. Il a soutenu, devant les gendarmes-enquêteurs, que l'ancien Chef de l'État lui avait donné feu vert sur un lot de terrains situés à l'Aéroport Léopold Sédar Senghor. La mission consistait à procéder à la régularisation des parcelles avant de les vendre, mais entre-temps, il s'est confronté à un litige.

PUBLICITÉ


Selon toujours les informations de L'Observateur, Doro Guèye a trouvé un accord de paiement avec le plaignant. Il s'est engagé à verser un acompte de 500 millions FCfa et le reliquat avant la fin du mois de juillet 2024. L'audition s'est déroulée jusqu'à tard dans la soirée. Et malgré les engagements de Doro Guèye, les gendarmes lui ont notifié son placement en position de garde à vue pour escroquerie. L'enquête est en cours. De sources proches de l'enquête, cette médiation pénale tentée hier par Doro Guèye et ses conseils n'a pas encore été validée par le procureur de la République. Et l'avis du plaignant est déterminant pour conclure une telle médiation. Ce qui ne va pas arrêter la procédure...

Cet article a été ouvert 4132 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

2 Commentaires

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial