Réplique des Postiers: "Diop Sy s’est bien servi au Centre Financier de Dakar"

dimanche 3 décembre 2023 • 577 lectures • 0 commentaires

Actualité 2 mois Taille

 Réplique des Postiers: \

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) A l’occasion de la séance plénière de l’examen du budget 2024 du ministère des Finances et du Budget, le député Demba Diop Sy, dans son intervention, a suggéré la vente du patrimoine de la SN La Poste pour régler ses problèmes.

Cet homme d’affaires opportuniste et malhonnête a sciemment omis d’avouer au Ministre et aux parlementaires qu’il s’est bien servi au Centre Financier de Dakar comme d’ailleurs beaucoup d’autres hommes politiques. Cet escroc doit en effet au Centre Financier beaucoup de millions pour lesquels, il voudrait certainement voir être versés dans le compte des pertes et profits.

PUBLICITÉ



Il devrait être le dernier à parler de la SN La Poste, encore moins de s’ériger en donneur de leçon, pour avoir été de ceux qui ont participé au pillage de La SN La Poste, profitant d’un système de prédation longtemps entretenu sous la complicité des autorités politiques et des directeurs généraux de l’entreprise. Pendant longtemps le Centre financier de Dakar fut leurs vaches laitières.

PUBLICITÉ



Les difficultés de la SN La Poste, faut-il le rappeler, sont structurelles et managériales. Comment peut-on vendre le patrimoine d’un opérateur Postal en charge du Service Universel pour, soi-disant, régler ses difficultés ? Cette proposition révèle une volonté inavouée d’enterrer définitivement La Poste et un dessein malsain de se partager les seules ressources restantes. C’est une aberration de penser que la résolution de ces difficultés doit passer par une vente de ce patrimoine qui, au contraire, doit servir de substrat à son redressement.      


                                                                                                                                                              
En réalité, la persistance des difficultés de La Poste traduit une mauvaise volonté de l’Etat qui fait trainer la mise en œuvre correcte des sept recommandations du sous-comité interministériel sur la restructuration de La Poste. Les seuls points jusque-là exécutés concernent d’une part la remise en cause du mécanisme de la compense par la violation des Statuts de la SN La Poste et qui a enfoncé davantage celle-ci dans le gouffre et, d’autre part le relèvement progressif et inconséquent du montant de la rémunération du service public ces trois dernières années.



Il faut rappeler et préciser que les difficultés de la SN La Poste relèvent exclusivement de la responsabilité de l’Etat. En effet, ces douze dernières années sont marquées par une succession de mal gouvernance des différents directeurs généraux nommés par la plus haute autorité de l’Etat et une désertion incompréhensible des corps de contrôle.


A cela, il faut ajouter le pillage systématique des fonds du Centre financier par des parasites de la trempe de Diop Sy qui aujourd’hui s’érige en donneur de leçon. 
La vente du patrimoine de la SN La Poste est une idée saugrenue de ces loups prédateurs qui ne sont rien d’autre que d’insignifiants opportunistes qui sont prêts, pour leur intérêt personnel, à sacrifier plus de 4500 pères et mères de famille.



Les travailleurs de la SN La Poste sont très conscients des enjeux relatifs à l’immobilier au Sénégal. Depuis plus de deux décennies, c’est un secteur qui a connu une surenchère extrême et qui suscite des appétits insatiables. Mais il faut bien se le prendre pour dit : le patrimoine de la SN La Poste n’est pas à vendre.



Les travailleurs de la SN La Poste se dresseront vaillamment comme ils l’ont toujours fait contre toute volonté de mettre main basse sur le patrimoine immobilier de leur entreprise.
La résolution des difficultés de la SN La Poste relève de la seule volonté politique de l’Etat. Des solutions viables et prometteuses sont préconisées par les cadres de l’entreprise, les organisations syndicales ainsi que le sous-comité interministériel, et leur mise en œuvre correcte serait un premier pas vers une résolution définitive et structurelle des problèmes de la SN La Poste.

Cet article a été ouvert 577 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial