Tension politique : Meleye Seck crache ses vérités à la classe politique

samedi 25 juin 2022 • 2012 lectures • 0 commentaires

Blog 1 mois Taille

Tension politique : Meleye Seck crache ses vérités à la classe politique

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le leader du Mouvement Alliance des bâtisseurs suit de prêt l'évolution politique de notre pays.

De l'étranger où il se trouve il a tenu à exprimer ses craintes face à la situation très tendue entre le pouvoir et l'opposition.

PUBLICITÉ



"Le pays et ses institutions sont entrain d'être ensevelis par une certaine classe politique. La situations est alarmante." alerte le responsable politique de la capitale du rail.

PUBLICITÉ


Il ajoute que "Le Président de la république, malgré ses réalisations sur le plan social et des infrastructures, tarde à satisfaire sur le respect  des droits primaires que confère la constitution : droit de marche, utilisation abusive de l'article 80 et l'organisation d'une élection libre et transparente."



Meleye Seck condamne "cette attitude et cette tentative de réduire l'opposition à néant." 


Par ailleurs, il invite "cette opposition à plus de retenue et conformité par rapport à la loi de notre pays. La violence du discours politique est aujourd'hui sans limites.


Les appels insurrectionnels surtout envers la jeunesse relèvent de l'irresponsabilité et l'immaturité de l'opposition." souligne la tête de liste de la coalition Gox Yu Bess aux dernières Locales.



Dans un autre registre, Meleye Seck attire l'attention de la jeunesse à  faire un "sacrifice dans la quête du savoir et de la formation !"



Pour une situation sociale apaisée, l'Alliance des bâtisseurs veut que "les juges du conseil constitutionnel livrent des verdicts plus empreints de sagesse.


Honoré de Balzac a même été jusqu'à affirmer qu' un mauvais arrangement vaut mieux qu'un bon procès ! 



Le Président de la république garant de la paix sociale doit impérativement remettre l'envers à l'endroit en libérant les juges du conseil constitutionnel  du fardeau psychologique qui pèse au dessus de leur tête.


Ils doivent arbitrer sans pression aucune. Fair play est un must en démocratie. Que le meilleur gagne !" Conclut-il.

Cet article a été ouvert 2012 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial