Un groupe d’experts du transport aérien cogne Philippe Bohn

in Actualité

 

iGFM – (Dakar) Un groupe d’experts sénégalais de l’industrie du transport aérien a apporté ce mardi s’est prononcé sur les déclarations choquantes de M. Philippe Bohn, Directeur Général de Air Sénégal SA, sur l’absence de compétences au Sénégal ayant conduit à l’appel à une équipe internationale.

Un groupe d’experts du transport aérien, avec à leur tête, M. Mansour Diop, est très remontre contre le Dg d’Air Sénégal SA, le français Philipe Bohn. Selon eux, les grands moyens ont été déployés par l’Etat du Sénégal pour un bon démarrage de la compagnie aérienne avec un capital de 40 milliards de FCFA. Et un Directeur Général a été nommé en la personne de M. Bohn en septembre 2017. Tout allait au rythme choisi par l’Etat et l’équipe dirigeante, sous le regard et la forte attente des sénégalais, quand à l’occasion d’une interview, le Dg s’est exprimé en ces termes : « La réalité, je suis désolé de le dire, c’est qu’il n’y a pas les compétences au Sénégal. Si c’était le cas, on n’aurait pas eu à faire appel à une équipe internationale », « Il n’y a aucune entité sénégalaise capable de participer au financement des avions », « il n’ y a pas de culture de l’aéronautique au Sénégal » (Walf Quotidien n°7854 du 28 mai 2018 et le Quotidien n°4585 du 30 mai). Une telle déclaration, selon eux, traduit malheureusement une arrogance honteuse pour quelqu’un qui a été choisi pour diriger la compagnie aérienne sénégalaise. « Notre silence à sa nomination traduisait simplement notre respect du droit des Autorités sénégalaises et de leur responsabilité de nommer aux postes de Direction les personnes de leur choix, même si, le cas d’espèce nous laissait bien perplexes » disent-ils.

A les en croire, après investigations, il a été constaté que le parcours connu de M. Bohn dans l’aérien se limite à une courte expérience de VRP politique au sein du Groupe d’Airbus Industrie. C’est une des raisons avancées pour justifier la mise en place d’une entourage composé de professionnels français, qu’il a lui-même choisi. S’en est suivi de la part de M. Bohn, une réelle aversion et un mépris profond pour tout ce qui relève des compétences nationales.

Pour ce qui est Jérôme Maillet, de nationalité française, Directeur exécutif chargé des investissements et de la stratégie, qui fait office de n°2 au sein de la compagnie, il a précédemment occupé le poste de DGA à Congo Airways. Fonction qu’il a dû abandonner au bout de 15 mois à suite, disent-ils, d’accusation de malversation financière au sein de la compagnie congolaise.

M. Xavier Bruyndonckx de nationalité belge est chargé à la fois de la mise en ligne de l’A330-900 et l’intégration de l’A319 au sein de la compagnie. Fidèle compagnon de Jêrome Maillet depuis l’épopée congolaise, il aurait mêlé également à la même affaire.

Harouna FALL

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.