Un supporter espagnol se rendant à pied au Qatar, aurait été arrêté en Iran

jeudi 27 octobre 2022 • 1157 lectures • 0 commentaires

International 4 semaines Taille

Un supporter espagnol se rendant à pied au Qatar, aurait été arrêté en Iran

PUBLICITÉ

iGFM (Dakar) Parti à pied de Madrid en janvier dernier, Santiago Sanchez s'est lancé le défi d'arriver au Qatar pour assister à la Coupe du monde de football. Mais il aurait été arrêté en Iran et serait détenu dans une prison.

Sa famille n’a plus de nouvelles de lui depuis un peu plus de trois semaines. Santiago Sanchez, un supporter espagnol de 41 ans qui s’est lancé pour défi de se rendre à pied au Qatar pour la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre), serait actuellement retenu en Iran.

"Le ministère (espagnol) des Affaires étrangères nous a appris ce matin qu'il y avait 99% de chances qu'il ait été arrêté", a déclaré sa mère à l’agence de presse américaine AP. Depuis son départ de Madrid en janvier, Santiago parcourait entre 15 et 30 kilomètres par jour dans le but d’arriver à Doha pour le début du Mondial (20 novembre-18 décembre), afin d’aller encourager les hommes de Luis Enrique. Il est notamment passé par la France, l'Italie, la Grèce et la Turquie.

Il avait pris l’habitude de raconter son aventure sur son compte Instagram. Mais depuis le début du mois, plus rien. Dans son dernier post daté du 1er octobre, ce grand fan du Real explique qu’il se trouve au nord de l’Irak et qu’il s’apprête à rejoindre l’Iran. "C’est mon prochain pays avant d’atteindre le Qatar", dit-il.

Sa famille garde espoir

D’après AP, il prévoyait, avec un traducteur, de se rendre à Téhéran où une chaîne de télévision voulait l'interviewer. Avant de filer à Bandar Abbas, un port du sud de l'Iran où il comptait embarquer sur un bateau pour le Qatar. Il n’en a pas eu le temps. C’est dans la capitale iranienne qu’il aurait été arrêté. Ses parents ont signalé sa disparition le 17 octobre et sa sœur doit rencontrer jeudi des responsables du ministère espagnol des Affaires étrangères à Madrid pour en savoir plus sur la situation.

Santiago et son traducteur seraient retenus dans une prison de Téhéran. La raison de leur incarcération reste inconnue, mais la famille de Santiago veut rester positive. "Nous sommes remplis d’espoir. Nous faisons confiance aux efforts de l'ambassade", ont fait savoir ses proches à AP.

L'Iran est secoué par des protestations depuis la mort le 16 septembre de la jeune Kurde iranienne Mahsa Amini, décédée trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des mœurs qui lui reprochait d'avoir enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique, imposant notamment le port du voile pour les femmes. Sa mort a déclenché une vague de contestation à travers le pays.

Ce n'est pas la première fois que Santiago se rend en Iran. Il avait traversé le pays en 2019 lorsqu'il s'était donné pour mission de faire le trajet Madrid-Djeddah en vélo afin d'assister à la finale de la Supercoupe d'Espagne remportée par le Real face à l'Atlético en janvier 2020.

RMC

PUBLICITÉ


 

PUBLICITÉ


 


 


 

Cet article a été ouvert 1157 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial