Une Histoire de femme conduit imam Diagne et son ami au Tribunal

vendredi 17 septembre 2021 • 1640 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 mois Taille

Une Histoire de femme conduit imam Diagne et son ami au Tribunal

PUBLICITÉ

Une affaire de menace de mort et d'injures publiques à été au menu hier jeudi au tribunal correctionnel de Dakar. En effet un Imam habitant à la médina est accusé par son ami d'enfance de l'avoir menacé de mort. Le prévenu lui, l'accuse d'avoir incité sa femme à divorcer pour l'épouser à son tour.

Une histoire de femme à sonné la fin de leur amitié. Deux amis d'enfance, Imam Diagne et A.Diene, se sont retrouvés à la barre du tribunal correctionnel de Dakar. Selon le quotidien l'observateur, après 19 ans de mariage que A.Diene à soupçonné des affinités entre sa femme et son ami Imam,convaincu que son ami faisait des avances à son épouse et lui offrait souvent des sommes d'argent et des habits.

PUBLICITÉ


Le prévenu dit avoir interpellé son ami en lui demandant d'arrêter d'offrir des cadeaux à sa dulcinée. Puis, quelques jours après, la dame a abandonné la maison conjuguale sans raison, amenant leur enfant, explique le prévenu.

PUBLICITÉ


"C'est ainsi que l'un de mes amis m'a fait savoir que c'est l'imam qui a poussé ma femme à partir et une autre personne m'a juré les avoir vus sur la corniche ouest en promenade. Et le pire est que j'ai réparé le téléphone de ma femme qui était tombé en panne et j'y est découvert des appels de longue durée et des messages qui m'ont permis de savoir qu'ils sont en couple. La preuve, il l'a marié après 1 an de notre divorce", affirme M.Diene.  


La partie civile explique à son tour: "Il m'a traité d'homosexuel par ce que j ai épousé son ex  femme qu'il a repudiée plusieurs fois." Appelée à la  barre à titre de témoin, la femme a confirmé les injures contre son nouveau mari et a même enfoncé son ex époux soutenant qu'il l'a menacée de mort avec un pistolet.

Dans son réquisitoire le procureur a requis la relaxe pour le délit de menaces de mort mais a demandé que le prévenu soit condamné à  6 mois de prison ferme pour injures publiques. Le délibéré est attendu pour le 7 Octobre prochain.

Cet article a été ouvert 1640 fois.

Publié par

Hawa Signaté

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial