igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Université Assane Seck de Ziguinchor : le SAES balance dans la poubelle le plan de secours

Actualité

iGFM-(Dakar) Dans le cadre de la préparation de la grande offensive et à la suite du préavis de grève déposé depuis le 1er février 2020, le bureau national du SAES est depuis ce lundi 24 février 2020, en tournée d’informations et de sensibilisation pour une grande mobilisation des militants de tous les campus du pays.

L’université Assane Seck de Ziguinchor a été la première étape de cette tournée nationale. Le SAES a observé un débrayage pour participer à l’Assemblée Générale de la coordination à la salle des enseignants. C’est Malick Fall qui a conduit la délégation de son syndicat. Il avait à ses côtés son adjoint Mamadou Babacar Ndiaye et le chargé des revendications David Célestin Faye. Ils sont revenus particulièrement, à l’issue de leur rencontre, sur les questions nationales qui plombent le bon fonctionnement des universités ainsi que la conduite à tenir. Le bureau de la coordination a demandé à ses membres de rester mobilisés. Le SAES jette à l’eau le plan de secours mis en place par les autorités de l’université Assane Seck de Ziguinchor consistant à délocaliser les cours dans les écoles aux alentours de l’institution. «Plus question de franchir le périmètre  de l’université pour donner des cours aux étudiants», a indiqué le Secrétaire général national du SAES Malick Fall.

«Le SAES  compte d’ailleurs aller en mouvement dès l’expiration de son préavis de grève au début du mois de mars pour exiger les décrets d’application de la loi sur la gouvernance des universités déjà promulguée par le Président de la République Macky Sall entre autres doléances », a soutenu Malick Fall.

IGFM

Derniers articles sur Actualité

Aller vers HAUT