igfm.sn : Informez-vous juste et vrai

Vols annulés dans les aéroports de Pékin face à une nouvelle flambée de Covid-19

Covid-19

iGFM-(Dakar) Les autorités sanitaires chinoises ont rapporté 31 nouveaux cas de contaminations à Pékin pour la journée de mardi, en lien avec des foyers de Covid-19 sur deux marchés de la ville. En conséquence, la mairie a relevé son niveau de réponse à l’épidémie de III à II et les aéroports de la capitale ont annulé plus d’un millier de vols ce mercredi.

Après deux mois sans contamination, ce sont au total 137 personnes qui ont été testées positives depuis la semaine dernière dans la mégapole de 21 millions d’habitants. Le foyer épidémique est un marché de Pékin. Selon la mairie, la capitale chinoise a enregistré mercredi 31 nouvelles contaminations par le nouveau coronavirus pour la journée de mardi, soit un chiffre globalement stable pour le quatrième jour consécutif.

Il n’en reste pas moins que le passage du niveau III au niveau II de réponse à l’épidémie mardi (sur une échelle de 4) dix jours seulement après son abaissement est un coup de massue pour les habitants de la capitale après des semaines d’efforts et de privations. Et le désespoir pour certains prend la forme du tableau noir des départs et des arrivées à l’aéroport international de Pékin où plus d’un millier de vols ont été annulés ce mercredi. Quant au nouvel aéroport de Daexin, toutes les liaisons intérieures sont suspendues, font savoir les médias d’État.

Écoles de nouveau fermées et déplacements limités

Une déception également pour les familles, les écoles ont de nouveau fermé dès mardi et la classe se fait de nouveau en ligne à la maison. Les bus scolaires ne sont pas venus chercher les petits ce matin.

« La déception est plus pour mon petit dernier qui avait commencé la crèche lundi, et qui est désormais fermée, témoigne Simon, parents d’élève au lycée français de Pékin. Pour les parents, c’est plus de la résignation : on repasse au système école à la maison. De toute façon, on n’a pas vraiment le choix, l’idée c’est quand même d’éviter une reprise de l’épidémie. Je fais assez confiance au gouvernement chinois et à la municipalité de Pékin pour prendre les mesures appropriées pour que cela ne revienne pas. »

Résignation et déception donc. Ce passage au niveau II de la réponse Covid-19 est un retour aux mesures de prévention d’il y a cinq mois. Sauf raison impérative, les Pékinois ne peuvent quitter la capitale et s’ils doivent le faire, le test de dépistage de la pneumonie virale est obligatoire. Plusieurs villes et provinces imposent désormais une quarantaine à l’arrivée aux voyageurs en provenance de la capitale chinoise.

RFI

 

Derniers articles sur Covid-19

Aller vers HAUT