jeudi 31 décembre 2020 • 299 lectures • 0 commentaires

Vote du statut de l'artiste : Symbole de l'importance de la culture dans un pays

Blog 2 semaines Taille

Vote du statut de l\'artiste : Symbole de l\'importance de la culture dans un pays

IGFM - Il y a de ces dates qui resteront toujours historiques. Le 30 décembre 2020 en est une. Elle marque le vote par l'assemblée nationale du projet de loi relatif au statut de l'artiste et autres professionnels de la culture.  En plénière les députés l'ont voté hier mercredi à l'unanimité.  Une séance qui s'est tenue à huis clos du fait de la pandémie à Coronavirus.

Le Sénégal vient encore de poser un acte salutaire pour le secteur de la culture et du coup se propulse au devant de la scène culturelle mondiale. Avec une telle loi notre pays s'illustre davantage au rendez-vous de l'universalité culturelle, en reconnaissant que  la culture constitue un pan important du développement.

Ouf....enfin peuvent soupirer les acteurs de la culture, car ce vote consacre plus d'une décennie de lutte pour que L'ARTISTE puisse jouir des avantages et bénéfices du code du travail conformément à la législation sénégalaise.

Avec cette nouvelle loi, musiciens, comédiens, acteurs des arts visuels, ceux des cultures urbaines bref tous peuvent maintenant lever la main et clamer haut et fort et fièrement qu'ils sont artistes. Que leur boubou d'artiste peut vraiment leur couvrir.

A l'image des acteurs des autres corps de métiers ils ont maintenant DROIT.

Droit aux prestations sociales, droit à la  santé, droit à une retraite méritée entre autres avantages. Sans oublier une protection contre les risques et autres catastrophes auxquels ils seront exposés. 

Nous applaudissons pour cette marque de reconnaissance à l'endroit des hommes et femmes de culture, mais tenons à rappeler aux autorités qu'il ne suffit pas seulement de voter une loi. C'est bien de voter des lois, mais veiller à leur application et à  leur applicabilité est mieux. 

Nous alertons pour éviter que cette loi subisse le même sort que certaines lois déjà  votées et dont le décret d'application tarde toujours. 

Monsieur le Président de la République , les artistes fragilisés qu'ils sont par la pandémie de Covid 19 attendent votre main salvatrice pour espérer des lendemains meilleurs. Vivre de leur art, user de leurs droits conformément à la loi, ils ne demandent que cela.  

De grands actes sont posés, de gros efforts fournis pour améliorer leurs conditions de vie et de travail tant en matière de soutien que d'infrastructures de diffusion et d'exhibition de leurs arts. Normal serait on tenté de dire, car c'est tout à l'honneur et à la dimension de notre bouillonnement culturel.

Un pays de culture ne se décrète pas ex nihilo. Certes le patrimoine culturel matériel et immatériel est là mais il faut aussi des actes forts œuvrant pour la promotion et la vulgarisation du secteur.

 

Vive le Sénégal. Vive la culture. Chapeau à nos artistes.

 

Ndatté Diop journaliste. Président de l'Association de la Presse Culturelle du Sénégal (APCS)
#Ndatté #Diop, #statut #de #l'artiste, #Sénégal #

Cet article a été ouvert 299 fois.

Publié par

Daouda Mine

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial