Week-end des Lions : M'Baye Niang sort Rennes de la crise, Krépin décisif

dimanche 13 décembre 2020 • 809 lectures • 0 commentaires

Sport 1 mois Taille

Week-end des Lions : M'Baye Niang sort Rennes de la crise, Krépin décisif

iGFM (Dakar) Mbaye Niang a retrouvé le chemin du but. Krépin Diatta a lui aussi été décisif, ce dimanche.

Quand l’hiver approche, les doux rêves de l’été s’estompent et font place à une réalité implacable. C’est peut-être ce que c’est dit un Patrick Vieira désabusé avant le coup d’envoi de ce match de la 14e journée, confortablement enfoncé dans son canapé. Au même moment, Adrian Ursea, catapulté numéro un à sa place au début du mois, s’est surement creusé la tête pour apporter un peu de continuité et de confiance à un groupe démoli pièce par pièce en phase de poules de Ligue Europa et onzième de Ligue 1 avant cette partie. En face, Rennes, pas beaucoup plus en forme, visait un premier succès en championnat depuis le 31 octobre avec une équipe remaniée. M'Baye Niang retrouvant notamment le onze - chose qu'il n'avait plus connu depuis la 1ère journée -, quand Adrien Truffert l'épaulait dans un rôle d'ailier gauche.


Comme un symbole de cette déprime généralisée, c'est Eduardo Camavinga qui offrait les premières cartouches aux Niçois. D'abord en laissant Amine Gouiri lui subtiliser le ballon et filer plein axe (2e), puis en se faisant surprendre par un jaillissement de Morgan Schneiderlin qui aboutissait à une frappe non cadrée depuis l'intérieur de la surface d'Alexis Claude-Maurice (8e). Le natif de Noisy-le-Grand avait tout de suite une deuxième chance, plein axe, que Romain Salin sortait d'une horizontale maîtrisée (12e). La réponse rennaise intervenait sur corner, avec Nayef Aguerd qui croisait parfaitement son coup de casque... repoussé sur la ligne, au second poteau, par Gouiri (14e). Les Bretons insistaient et Hamari Traoré distillait un centre vicieux à mi-hauteur que Truffert était proche de reprendre (21e). Faitout Maouassa rentrait ensuite intérieur depuis son côté gauche pour lâcher une frappe puissante du droit (25e), puis Walter Benítez sortait une nouvelle tête d'Aguerd sur l'action suivante.


M'Baye Niang profite du cadeau niçois


Nice décidait alors de se saborder. Jordan Lotomba transmettait dans son camp un ballon à Danilo, qui manquait son contrôle, Truffert interceptait et servait instantanément Niang, qui tirait et coulait un Benítez loin d'être impérial sur ce coup (1-0, 28e). Encore une fois, Gouiri tentait alors d'inverser la tendance, seul. L'attaquant de 20 ans décrochait dans le cœur du jeu pour lancer Lotomba dans le couloir droit, qui le retrouvait dans la surface avec un centre puissant... Salin se trouait et boxait le crâne de son partenaire Damien Da Silva, quand Gouiri manquait le cadre (38e). L'ancien de l'OL s'essayait finalement à un geste acrobatique trois minutes plus tard, sur une remise de la tête de Jeff Reine-Adélaïde, mais celui-ci fuyait à nouveau le but (41e). Au retour des vestiaires, Rennes affichait un niveau de jeu bien supérieur et étouffait Nice. Camavinga illuminait le jeu et Maouassa déclenchait un nouveau tir, cette fois du gauche, qui terminait juste au-dessus de la barre (52e).


Jeff Reine-Adélaïde, décidément inspiré à la passe cet après-midi, alertait Claude-Maurice dans la profondeur après une percée sur une phase de transition, mais ce dernier décochait un tir trop axial et butait sur Salin (57e). Danilo mettait de son côté, lui même, un point final à sa copie bien pâle en se blessant en bottant un coup franc et en cédant sa place à Robson Bambu (63e). Un jeu à trois permettait à Jeremy Doku de prendre sa chance en bonne position (68e), alors que Camavinga montrait toute sa classe en décalant un Traoré qui ne réglait pas la mire en angle fermé (70e). Aguerd claquait, lui, une troisième tête non loin du cadre (82e) et Georginio Rutter voyait Benítez sortir rapidement dans ses pieds (84e). Rideau. Rennes grimpe provisoirement d'une place au classement, Nice reste onzième avant la suite de la 14e journée. Winter is coming comme dit l'autre.


Opa Nguette et Konaté buteurs


Dans le derby, le RC Strasbourg Alsace (17e) et le FC Metz (13e) croisaient le fer à la Meinau. En première période, Bronn ouvrait le score sur penalty (35e, 0-1) avant de manquer un second après la pause (51e). Les Strasbourgeois en profitaient pour égaliser avec un but de Simakan, fautif sur les deux penalties (66e, 1-1) mais Nguette redonnait l'avantage aux siens (70e, 1-2) avant un but de Thomasson (78e, 2-2). Les deux équipes se quittaient donc dos à dos.


Quelques jours après le licenciement de Christian Gourcuff, remplacé par Patrick Collot sur le banc, le FC Nantes (14e) accueillait la lanterne rouge Dijon au Stade de la Beaujoire, où les supporters étaient venus faire part de leur mécontentement aux abords de l'enceinte. Dans une passe difficile avec quatre matches sans succès et un entraîneur remercié, les Canaris devaient relever la tête, et le 20e du championnat semblait être la cible idéale. Le 4-4-2 de Gourcuff oublié, Collot partait sur un 4-3-3 côté nantais pour faire changer les choses. Et dès le début de match, les locaux montraient de bonnes choses avec une première opportunité pour Simon, qui trouvait Racciopi sur sa route (8e).


Dijon mettait alors en place un fort pressing pour rééquilibrer la partie, mais le premier tournant arrivait. Touché dans la surface, Edmond obtenait un penalty que Simon transformait (24e, 1-0). Le FCN menait donc à la pause malgré des occasions de 2-0 (Simon 39e, Edmond 45e+1), alors que le 1-1 n'était pas loin non plus (Sammaritano 40e, Konaté 43e). Plutôt actif côté dijonnais, Konaté insistait mais se manquait encore (47e), avant d'être récompensé d'un intérieur du pied (54e, 1-1). Les locaux souffraient et Lafont réalisait un arrêt décisif (57e). Derrière, les deux équipes faisaient tout pour l'emporter avec plusieurs occasions de chaque côté, mais personne ne prenait le dessus. Le FCN restait à sa place, alors que Dijon était toujours dernier.


Krépin offre la victoire à Bruges


Même privée de son capitaine Ruud Vormer, positif au coronavirus, l'équipe de Philippe Clement n'a jamais été réellement inquiétée par le Great Old.


Il faut dire que Krépin Diatta a rapidement ouvert le score d'une volée croisée sur un bel assist de l'intenable Noa Lang (0-1, 2e) et que l'Antwerp a été réduit à dix à la 16e minute à peine. Mis en difficulté par un mauvais dégagement de son gardien iranien Alireza Beiranvand, le Français Jérémy Gelin a dû faire la faute sur Charles De Ketelaere qui partait au goal.


Dans la foulée, l'Antwerp a cru à l'égalisation mais le tir de Simen Juklerod, légèrement dévié par Simon Mignolet, a heurté le poteau brugeois. Le Club a aussi frappé le poteau sur une reprise instantanée de Noa Lang.


Au retour des vestiaires, Mats Rits a tué tout suspense en faisant le break sur une frappe déviée (0-2, 49e). Les Brugeois ont ensuite calmement géré leur avance pour signer un sixième match de rang sans défaite en championnat.


Les Gazelles sont donc en tête avec 33 points, devant Genk (31), battu à Anderlecht vendredi (1-0), et le Beerschot (28), défait à Mouscron samedi (3-1). L'Antwerp d'Ivan Leko, après une seconde défaite de rang, est 7e (25).


 

#mbayniang, #rennes, #nice, #football

Cet article a été ouvert 809 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Partager cet article

  

Options

logo iRevue

iRevue du 26 janv.

lune   Il est 11:53   •   temperature °C

Nous avons sélectionné les meilleurs articles de la journée.

Une revue sera automatiquement générée avec les meilleurs articles du moment sur les différents supports iGFM, Record et L'Obs.

Casamance=Des tirs à l'armes lourdes déchirent le ciel sud

169 lectures • 1 commentaires

Actualité 25 mins

Covid-19: La barre des 25 000 cas positifs franchie

403 lectures • 0 commentaires

Actualité 1 heure

Après Marème Faye Sall, Amadou Hott victime des faussaires

381 lectures • 0 commentaires

Actualité 4 heures

la revue des titres en image

540 lectures • 1 commentaires

Actualité 4 heures

Le Covid-19 a détruit des centaines de millions d'emplois dans le monde, selon l'OIT

178 lectures • 0 commentaires

International 12 heures

CHAN 2020 : RDC et Congo qualifiés, la Libye au tapis !

83 lectures • 0 commentaires

Sport 12 heures

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial