Week-end des Lions : Metz se régale grâce à Lamine Gueye et Pape Matar Sarr

dimanche 2 mai 2021 • 699 lectures • 0 commentaires

Sport 1 semaine Taille

Week-end des Lions : Metz se régale grâce à Lamine Gueye et Pape Matar Sarr

iGFM (Dakar) En France, le FC metz a réalisé une belle opération ce dimanche grâce à deux Sénégalais Lamine Gueye et Pape Matar Sarr tous buteurs.

Après la victoire de Bordeaux en ce début d'après-midi sur sa pelouse aux dépens du Stade Rennais (1-0), c'était au tour d'autres équipes d'entrer sur les pelouses hexagonales ce dimanche à 15h pour le traditionnel multi Ligue 1. Ainsi, Lorient accueillait Angers, Nantes se déplaçait à Brest, Metz, à Dijon et Nîmes recevait Reims. Comme vous l'aurez compris, c'est la lutte pour le maintien qui nous intéressait en ce dimanche ensoleillé.


En Bretagne, Lorient savait qu'il affrontait une formation angevine qui ne jouait pratiquement rien et surtout que la défense du SCO, l'AS Monaco peut en témoigner, est très dure à bouger. Pourtant, les éléments allaient être en leur faveur. Suite à une terrible faute sur Laurent Abergel, Lassana Coulibaly était exclu (15e). Moins de dix minutes plus tard, Stéphane Moulin perdait son capitaine Ismaël Traoré sur blessure (24e). Et pour couronner le tout, Vincent Manceau contrait de la main une tentative d'Enzo Le Fée, Yoane Wissa ne se privant pas de transformer le penalty (1-0, 44e). En deuxième mi-temps, tout allait très vite. Fabien Lemoine, d'une frappe vicieuse, donnait de l'air aux Merlus (2-0, 49e) et quasiment dans la foulée, Julien Laporte allait écoper d'un second jaune synonyme d'exclusion (50e). Malgré une possession et des situations pour Angers, le score n'évoluera plus.


Moussa Konaté et Dijon coulent
Nantes, pour ne pas voir Lorient s'envoler devait faire un résultat à Brest. Les Nantais, courageux et changés depuis l'arrivée d'Antoine Kombouaré ont réussi leur entrée dans la rencontre puisque Moses Simon trouvait le chemin des filets très rapidement (0-1, 15e). Juste avant la demi-heure de jeu, Ludovic Blas mettait, d'une spectaculaire frappe, son équipe encore plus devant (0-2, 27e). En seconde période, on a eu droit à encore plus de buts. En six minutes, le FCN clouait Brest grâce à Louza (56e) et Koulibaly sur penalty (62e). Romain Faivre sauvait l'honneur (83e).


Dernier véritable concerné, Nîmes faisait une terrible opération. À la pause, les Gardois étaient menés un but à zéro grâce à une frappe aussi limpide que lointaine de Nathanaël Mbuku, déjà buteur contre l'Olympique de Marseille, la semaine passée. Les Nîmois pensaient avoir fait le plus dur avec l'égalisation de Ripart (47e) et le but de Koné (71e), mais Flips remettait les deux formations à égalité (80e). Nîmes perd donc du terrain.


Enfin, Dijon, dernier et quasiment en Ligue 2, accueillait le FC Metz. On était d'ailleurs ravi de retrouver en pointe Ibrahima Niane, victime, en début de saison d'une rupture des ligaments croisés. Le jeune Lamine Gueye (23 ans) permettait aux Grenats d'ouvrir la marque (37e), imité cinq minutes plus tard par Pape Sarr (42e). En fin de première période, Celina écopait d'un carton rouge (45e). Mais Dijon a continué de couler. Les Messins se sont régalés avec des buts de Chafik contre son camp (71e), de Dylan Bronn (85e) et de Vagner (82e). Mama Baldé avait pourtant relancé les siens juste après la pause (48e).

Cet article a été ouvert 699 fois.

Publié par

Mamadou Salif

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial