Yaya Diallo - "La candidature de Seif El-Islam Khadafi est celle de l'espoir"

mercredi 8 décembre 2021 • 563 lectures • 0 commentaires

International 1 mois Taille

Yaya Diallo - \

PUBLICITÉ

iGFM - (Dakar) Le Comité de soutien au Dr Seif Al Islam Khadafi (CSIK), avec à sa tête le porte parole Yaya Diallo, qui avait à ses côtés Mme Soukeyna Diabira, sympathisante du CSIK, M. Tayeb Benabderrahmane, conseiller spécial du Dr Saif al-Islam Khadafi et Me Nabil Fadli, avocat au barreau de Paris, a fait face à la presse, ce mercredi à Dakar pour lancer l'Appel de Dakar.

"Nous avons tenu à profiter de la tenue du 7ème Forum pour la Paix et de la Sécurité en Afrique par lancer dans son sillage notre comité de soutien à l’occasion d’une conférence de presse intitulée « l’Appel de Dakar » comme pour souligner l’intérêt des peuples d’Afrique à  faire entendre leurs voix et à se mobiliser pour la tenue d’élections libres, inclusives et transparentes en Libye.

PUBLICITÉ


En effet, parmi les nombreux sujets à l’ordre du jour de la 7ème édition du Forum International sur la Paix et Sécurité en Afrique qui a eu lieu à Dakar du 6 au 7 décembre 2021, la situation en Libye a occupé une place de choix.

PUBLICITÉ


Les interventions de Macky SALL, hôte de ce Forum au sommet, de Denis, ainsi que de nombreux autres chefs d’État africains, ont permis de souligner avec force la nécessité de retrouver davantage de stabilité politique et de sécurité en Libye.


Pour y parvenir, le processus électoral en cours, soutenu officiellement par l’ensemble des acteurs de la vie politique libyenne sous la supervision de la communauté internationale, doit pouvoir se dérouler de manière libre et transparente.


Nul ne connaît ni ne maîtrise aussi bien les ressorts de fonctionnement et les dynamiques internes aux peuples d’Afrique que les enfants de l’Afrique eux-mêmes.


Membres de la communauté africaine, venant de pays qui entretenaient jusqu’à la guerre civile de 2011 des liens fraternels, économiques et culturels avec la Libye, nous nous désolons de voir ce qu’est devenu ce pays et constatons année après année que les tourments de sa classe politique l’emportent sur la construction de son devenir.


Le jeu des puissances étrangères extérieures à l’Afrique n’a quant à lui aucunement facilité la sortie de crise, chaque puissance étant trop occupée à défendre ses propres intérêts au détriment de ceux du peuple libyen. Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’avenir de notre continent se joue à l’extérieur de ses frontières.


Comme beaucoup, nous suivons avec intérêt le travail de conviction mené depuis plusieurs mois par le Dr. Seïf El-Islam KADHAFI. Nous constatons jour après jour que de plus en plus de nos amis libyens voient sa candidature comme un recours de synthèse à même de dépasser les clivages entre les autres prétendants, et d’offrir à la Libye la stabilité et l’indépendance dont elle a besoin pour se relever.


Nous appelons donc solennellement tous les amis de la Libye, à travers l’Afrique et le monde, à soutenir sa quête d’unité́ à nos côtés et appelons au rassemblement le plus large derrière lui".

Cet article a été ouvert 563 fois.

Publié par

Harouna Fall

editor

Soyez le premier à commenter

Je m'appelle

Téléchargez notre application sur iOS et Android

Contactez-nous !

Daouda Mine

Directeur de publication

Service commercial